jeudi 24 septembre 2009

DRAGON QUEST V: Hand of the Heavenly Bride

Vacances à Istanbul

Square Enix
Genre : RPG
Verdict: 4/5


Si vous avez manqué le début
A peine remis de nos émotions sur Dragon Quest IV, voila qu'un nouveau remake d'une gloire passée vient se blottir dans nos mimines avides. C'est au tour du N° 5 de débarquer, et quel épisode! puisqu'il est officiellement inédit dans notre contrée. Sous-titré "Hand of the Heavenly Bride", ce nouveau DQ nous propose de vivre une véritable saga, depuis l'enfance du Héros jusqu'à sa vie de famille (n'en dévoilons pas trop afin de ne point gâcher les coups de théâtre).
Autour du personnage principal une clique hétéroclite va s'assembler pour l'aider, un tigre égaré, le jeune Prince Harry, le fidèle Sancho, la Fée Honey, tout plein de prétendantes au poste de fiancée et une pléiade de monstres errants à recruter. Ca en fait du monde pour une cartouche DS.



Stand de tir à la foire du trône

En détail
On l'a déjà dit de l'épisode précédent, les remakes des Dragon Quest sur DS sont proches de la perfection. Un environnement à la fois modernisé (passage à la 3D pour les décors) et en même temps sympathiquement old school (graphisme des personnages en sprite, comme sur SNES). Des aventures pas prise de tête, bien rythmées et bourrées d'idées. Des systèmes de jeu éprouvés, sans complications inutiles mais bougrement efficaces. Voila tout ce qu'on attend d'un RPG sur Portable.
"La fiancée céleste", titre de la version française, permet au joueur de suivre les étapes importantes d'une épopée couvrant plusieurs dizaines d'années. Même si le concept n'est pas neuf en 2009, il s'intègre parfaitement aux codes de la série et place le 5e opus un cran au dessus du précédent concernant l'histoire. Les auteurs nous balade de villages en villages, de chateaux forts majestueux en donjons insalubres, on y croise des fantômes et des fées d'un univers parallèle, bref on ne s'ennuit pas un instant. Rencontres improbables et retrouvailles inespérées ponctuent l'exploration de ce monde imposant, toujours rythmé par les découvertes de sorts et d'équipements uber-puissants.
Pour le reste on ne reviendra pas sur le classissisme extrême des combats au tour par tour, ni sur les séances de levelling intense à prévoir pour vaincre certains Boss, j'en ai dit tout le bien que j'en pensais dans mon test de Dragon Quest IV. De nouveaux mini jeux font leur apparition dans cette version DS, comme un jeu de l'oie géant sur lequel vos persos vont cravacher pour gagner des trésors. Sacrés Nippons, faut toujours qu'ils nous inventent des concepts barrés. La course aux mini-médailles est toujours de mise, sauf que contrairement au N°4 votre réserve est vidée à chaque super-équipement acquis. Argl !
Pour les fans du genre il ne fait aucun doute que DQ V est très recommandable, même face à la compétition acharnée et foisonnante des autres RPG de la DS (dont quelques uns feraient bien de crever de honte pour leur pauvritude comparée à ces remakes de jeux datant de plus de 15 ans). Pour les hésitant(e)s n'ayant jamais taté de Jeux de rôle de cette époque lointaine (les 90's), ce DQ V est de la meilleure trempe et l'un de ses plus dignes représentants du genre.

Graphismes old school mais 3D

A retenir:
- Les graphismes toujours aussi kawaii.
- L'histoire plus accrocheuse que le IV.

A Jeter:
- La taille toujours aussi réduite des environnements.



Infos 1 Joueur (10 ans et +) - Jeu sans fil multijoueur