mardi 24 mai 2011

Et si on enterrait dignement Alien ?

Mauvaise "haliène" ? Essayez Hollywood Chewing-gum
Nous y avons déjà fait allusion lors de notre gaillarde réécriture de Terminator 3 (voir un billet précédent, quelque-part dans ce foutoir), la saga Alien mérite elle aussi un final autrement plus ambitieux que celui proposé par le 3e opus.

Avant que quelques esprits chafouins saisissent leur clavier pour nous signaler que la série est une quadrilogie, je précise que nous occulterons totalement dans ses pages Alien Resurrection, qui certes possède ses qualités mais ne peut en aucune manière être digne de figurer aux cotés de ses pairs. Tout au plus pouvons-nous le considérer comme un cousin éloigné, celui qu'on invite par obligation aux repas de famille mais qui fait toujours un peu honte avec son air cloche et ses blagues à deux balles.
Nous ignorerons également le douloureux croisement contre-nature qu'est la franchise Alien vs Predators, fantasme malsain de producteurs cupides. Qu'un facehugger vous fornique la tronche, mécréants !

Alien 3 est un film dont la gestation fut fort éprouvante, remanié maintes fois de scripts bancals en scénarios bâtards, puis accouché dans un climat haineux entre un jeune père ambitieux et obstiné, David Fincher, et une mère toute-puissante et affolée, la Fox.
Et Goliath vaincra David, ce dernier contraint et forcé d'abandonner son nouveau né au Studio, qui procédera alors à un brutal remaniement génétique du film pour en faire un banal action-movie alors qu'il aurait dû être l'apothéose d'une série mythique. snif.

Dans sa version d'origine, celle sortie au cinéma en 1992, Alien 3 se veut le chapitre final, la clôture définitive de la saga du lieutenant Ellen Ripley. Et de fait le contrat est rempli puisqu'elle se sacrifie, emportant avec elle sa Némésis (ou est-ce l'inverse ?).
L'atmosphère glauque du film et son parti pris graphique marque le début de la "patte" Fincher au cinéma, avec ses séquences audacieuses (l'autopsie de la fillette ou la tentative de viol de Ripley) ou intimistes (la relation amoureuse de Ripley avec le Dr Clemens) qui font prendre un tour original à la saga.

Ripley/Fincher, sacrifiés sur l'autel de la Fox
Mais un sentiment mitigé travaille le geek après le visionnage du film. En se débarrassant sèchement des personnages Newt et Hicks, les survivants accompagnants Ripley dans Aliens, les auteurs privent l'héroïne et les spectateurs d'une dimension affective qui aurait pu être exploitée intelligemment. Ripley et Hicks formant un couple dont Newt serait la fille adoptive, voila une piste intéressante totalement évacuée pour d'obscures raisons (financières, probablement).

Weyland-Yutani, la corporation manipulatrice à l'origine de toute l'épopée, la Société tentaculaire qui persécute Ripley à travers tout l'univers, fait pâle figure dans la conclusion. C'est l'autre point crucial du récit un peu négligé dans Alien 3, ressortir l'androïde Bishop accompagné d'une petite armée pour n'en rien faire. Ses sbires restent impuissants face au choix de leur ultime victime.
On passe au travers d'une vraie confrontation qui aurait pu permettre à Ripley de solder ses comptes avec la firme responsable de ses turpitudes.

Dernier point discutable dans le scénario du 3e numéro, le choix des victimes. Dans le premier il s'agit de solides prolétaires qui n'ont rien demandé à personne. La suite met en scène de braves soldats 'ricains et une orpheline. Jusqu'ici tout le monde compatit.
Que nous propose le 3e volet ? Une bande de condamnés à perpétuité pour meurtres, viols, et autres joyeusetés. On doute que la majorité des spectateurs soient sensible à leur sort, aussi funeste soit-il. On peut même affirmer qu'un lâcher d'Aliens dans la prison aura soulagé plus d'un adepte de la peine de mort.
Même si on n'approuve pas un tel sentiment, tout du moins on tolère.

Bref, malgré un point de départ alléchant et quelques idées séduisantes Alien 3 se termine en jeu de massacre un peu vain dans lequel Ripley cherche à savoir ce dont tout le monde se doute depuis le début. On en ressort frustré et amer au regard de ce qui aurait pu advenir de la série si elle s'était achevée avec brio : entrer dans la légende des trilogies réussies.

Vous en conviendrez, il nous est impossible de supporter une telle injustice.
C'est pourquoi votre serviteur s'est activé le neurone -son unique, loué à grands frais- pour concocter un Alien 3 alternatif qu'il espère plus digne de ses prédécesseurs que le vrai. Oui, on se hausse un peu du col. Et après ?

Voici les pistes explorées par notre nouveau script, à partir de nos réflexions intenses.
Reconstituer la "famille" de Ripley (avec le Caporal Hicks et la jeune Newt), les placer dans un lieu sensiblement différent des précédents (Fiorina 161 devient une planète aride où brûlent deux soleils), face à une colonie dépourvue de moyens technologiques, leur opposer simultanément un Alien hybride et la Corporation Weyland-Yutani.
Nous gardons du scénario originel l'infection de Ripley et la résolution du dilemme par son suicide.

Notre synopsis contient comme à l'accoutumée bon nombre de maladresses, probablement quelques illogismes et approximations. On ne le répétera jamais assez, nous ne sommes que d'humbles dilettantes n'y entendant pas grand chose aux Arts du Cinématographe.
L'entreprise est aussi stérile que nos tentatives précédentes, mais réalisée dans un esprit complet de fanboyisme envers la Divinité Alien. Que ses saintes mâchoires pénètrent nos vils cerveaux et nous transmettent l'inspiration.





Psychose 3 : Devine qui est caché dans la douche ?


Alien 3. Synopsis :

3.1 Lent travelling sur une mer d'étoiles perdues dans l'espace infini. On entend en écho lointain le dernier dialogue entre Newt et Ripley de la fin du film précédent (Aliens) :
"Are we going to sleep all the way home ?"
"All the way home."
"Can I dream ?"
"Yes honey, I think we both can".
Puis, imperceptiblement, on entend le bruit d'un oeuf Alien qui s'ouvre...

3.2 Le vaisseau Sulaco traverse l'espace. Alors qu'il passe à proximité d'une planète (Fiorina 161) une alarme retenti soudain. A l'intérieur on voit les 4 cabines d'hyper-sommeil, leurs occupants Newt, Ripley, Hicks profondément endormis, et les restes de l'androïde Bishop.
Des alertes clignotent partout sur les écrans de contrôle, des éclats de verre sont projetés sans qu'on sache leur provenance, une fumée blanche s'échappe d'une cabine non identifiée.
Les chambres d'hibernation sont automatiquement isolées dans l'EEV, la capsule de sauvetage, qui s'éjecte brusquement et fonce vers la planète. On la voit ensuite traverser l'atmosphère et plonger dans l'océan.

3.3 Quatre hommes abordent l'EEV qui flotte au large de la côte sur une mer assez agitée. On les voit au loin sous deux soleils de plomb extraire 3 corps et les ramener sur le rivage. Ripley, Newt et Hicks sont tous inconscients suite à leur amerrissage mouvementé.
Tandis que le groupe s'éloigne dans une barque de fortune, l'EEV instable s'enfonce lentement dans l'eau. On aperçoit furtivement, dégoulinant du plafond à l'intérieur, de la "bave" d’Alien.

3.4 Ripley, Hicks et Newt se réveillent à "Cloud", ils découvrent qu'on leur a tous rasé la tête. Le Docteur Clemens les informe qu'ils ont atterri sur Fiorina 161, une planète hostile presque abandonnée où vit une petite communauté très croyante.
Tous les colons de "Cloud" ont le crâne rasé à la fois pour des questions d'hygiène et de pénitence, ils vivent en autarcie près d'un ancien complexe minier aujourd'hui fermée. En raison des deux soleils qui dominent les journées de 48 heures de Fiorina 161, cette planète est surnommée "Fury" par ses habitants.

3.5 Plus tard Ripley et Hicks rencontrent les membres influents de "Cloud", présentés par le Dr Clemens : Le Pasteur Andrews et sa femme, leurs enfants ados Golic et Morse, la famille Mitchel (Aaron, Janel et leurs jeunes enfants). Ripley confient Newt à la famille Mitchel. Hicks, toujours affaiblit par ses blessures de LV-426, reste alité.
Ripley, Golic et Morse retournent à l'EEV pour tenter de récupérer des infos sur le pourquoi de leur éjection du Sulaco. L'EEV est totalement immergé, seule la pointe du vaisseau est visible à la surface d'une mer agitée. Impossible d'y pénétrer. Ripley remarque une gigantesque grue près de la mine abandonnée et demande à Golic et Morse s'il serait possible de l'utiliser pour extraire l'EEV et le ramener sur la terre ferme. Il faut demander au Pasteur, répondent-ils.

3.6 Ripley et Hicks, qui marche difficilement, rejoignent Newt chez Aaron et Janel Mitchel et dînent en discutant des conditions de vie des colons. Plus aucun vaisseau ne s'est posé près de "Cloud" depuis des années. Leur vie est rythmée par les prières et le labour. Leur matériel agricole est rustique et leur vie rudimentaire.
Hicks demande à visiter l'ancienne mine pour y chercher du matériel permettant de tirer l'EEV hors de l'eau, et éventuellement y trouver un système de communication pour contacter ses chefs militaires. D'après Aaron, Boggs est un ancien de la mine qui pourra les aider.

3.7 Un peu plus tard à la nuit tombée, toute la communauté se retrouve dans la chapelle de fortune au centre de "Cloud". Le Pasteur Andrews prêche et accueille les 3 naufragés de l'espace, guidés par Dieu. On découvre les autres colons : Boggs (un vieil homme bourru), Angela & Dillon, Zap & Junior leurs enfants, etc.
Pendant ce temps on assiste à l'attaque d'un face-hugger dans une étable, se jetant sur un buffle. L'animal pris de panique s'échappe en courant. Les colons et Ripley voient la bête s'enfuir dans la nuit sans apercevoir le face-hugger. Personne ne comprend ce qu'il s'est passé.

3.8 Le lendemain Ripley, Hicks et plusieurs colons, dont Boggs et Aaron, se rendent dans le bâtiment principal de la mine, jusque là fermé. Le sigle "Wayland-Yutani - Building better Worlds" trône à l'entrée. Ils traversent le réfectoire, les dortoirs, les immenses conduits servants au transport du minerai, sous les commentaires de Boggs. Dans une grande salle ils découvrent l'ancienne fonderie, aujourd'hui déserte, avec sa cuve gigantesque vide.
Dans une décharge à ciel ouvert Hicks trouve des câbles d'acier, il veut s'en servir avec la grue pour sortir l'EEV. Ripley explore la salle de commande où se trouvent les appareils de communication, tous les appareils sont éteints.

3.9 Près des bâtiments de la mine, dans un endroit désert, le Buffle "accouche" douloureusement d'un Alien sous la lumière aveuglante des deux soleils de Fury.
D'une taille déjà conséquente, l'Alien hybride a pris quelques caractéristiques de l'animal, il se déplace sur ses quatre pattes.

3.10 Plus tard Ripley et Hicks récupère l'EEV, avec l'aide d'Aaron et Boggs qui ont amarré le câble. Dans une chaleur étouffante l'engin est trainé sur la rive, Ripley et Hicks examine avec précaution l'intérieur de la capsule. Ils découvrent avec horreur les restes fracassés d’oeufs Alien. Toutes les couchettes d'hibernation ont été brisées, impossible de savoir laquelle était la cible du face-hugger.
Au fond de la cabine Hicks et Ripley récupèrent les restes très endommagés de l'androïde Bishop.

3.11 En rejoignant Newt chez les Mitchel, Hicks et Ripley s’isolent et se demandent en aparté si l’incident de la nuit précédente est lié à leur découverte dans l’EEV, peut-être qu’un face-hugger a attaqué l’animal. Et si l’un d'entre eux a été infecté dans l'EEV, comment le savoir ? Tentant de masquer leur trouble Ripley et Hicks décident de ne pas en parler à Newt mais le Dr Clemens, qui a entendu toute la conversation discrètement, les soupçonne d'un complot. Ripley lui avoue leur secret, Clemens promet de n'en rien dire à personne s’ils agissent ensemble.

3.12 De retour dans la salle de commande de la mine, Clemens, Hicks et Ripley remettent en route l'alimentation électrique du complexe. Ils branchent ensuite les restes de Bishop et parviennent à analyser grâce à lui les derniers logs du Sulaco. Il s'agit bien d'un incident déclenché à l'intérieur du vaisseau, une intrusion a été détectée, mais les données sont trop corrompues et ne permettent pas de savoir quelle couchette a été attaquée. A la demande de Bishop Ripley le déconnecte.
Alors qu'ils quittent la mine on voit sur des écrans de contrôle que les communications sont établies avec Weyland-Yutani. Les coordonnées de Fiorina 161 sont envoyées à la Corporation.

3.13 Les jeunes Junior et Golic ont suivi le petit groupe dans les bâtiments de la mine. Une fois Clemens, Hicks et Ripley partis, ils s'aventurent seuls pour explorer et jouer. Bientôt Golic trouve une cachette et entend arriver quelqu'un. On découvre qu'il s'agit de l'Alien, dont la taille a encore évoluée. Il s'approche lentement de sa proie mais Junior surgit derrière lui, croyant surprendre son ami. L'Alien se précipite alors sur Junior et le dévore sous les yeus de Golic, paralysé et fasciné.

3.14 Golic rentre à "Cloud". Choqué, il raconte sa mésaventure. Certains colons jugent que c'est la faute des nouveaux arrivants, les étrangers qui apportent le malheur sur la colonie. Le Dr Clemens et Boggs se rangent au coté de Ripley, Hicks et Newt.
Le Pasteur Andrews accueille cela comme une épreuve envoyée par Dieu. La colonie est en panique, et ses habitants divisés sur les mesures à prendre. Hicks promet d'affronter l'Alien.

3.15 Newt rejoint Golic, gardé par son frère Morse. Il est toujours sous le choc de sa rencontre avec l'Alien. Golic discute avec Newt de leur expérience commune face à la créature. On comprend que Golic considère l'Alien comme une créature divine, à l'instar de son père le Pasteur Andrews. Morse reste plus circonspect, Newt a gagné en maturité vu son expérience passée, elle affirme que le monstre peut être vaincu.

3.16 Aidés des colons Clemens, Aaron, Boggs et Morse, Hicks et Ripley mettent au point un plan pour capturer l'Alien. Ils retrouvent des plans des bâtiments de la mine, remarque un dédale de couloirs menant à des cellules isolées, et s'accordent pour mettre en place une stratégie pour attirer l'alien dans une cellule hermétique pour l'enfermer. Ensuite ils chercheront un moyen de le tuer, n'ayant actuellement aucune arme à disposition.

3.17 Tandis que le petit groupe est parti à la mine pour exécuter son plan, un vaisseau de Weyland-Yutani atterrit non loin de "Cloud", dans les champs où s'activent quelques colons cultivateurs que les soleils de Fiorina écrasent de chaleur.
Des Marines, avec à leur tête le Général Kanski, entre en contact avec le Pasteur Andrews. Ce dernier confirme la présence de Ripley et des autres survivants du Sulaco à la mine.

3.18 Le groupe composé de Ripley, Hicks, Aaron, le Dr Clemens, Morse et Boggs met à exécution son plan. Ils se placent chacun à des endroits stratégiques, espérant attirer l'Alien puis le mener dans le labyrinthe des couloirs en se protégeant avec les nombreux sas de sécurité de la mine.
L'Alien est bientôt repéré, une course-poursuite s'engage. Hicks parvient à mener l'Alien dans le premier tunnel, Aaron dans le second, puis Boggs dans le suivant. Mais bientôt l'Alien refuse de se laisser piéger et tue le Dr Clemens. Ripley fonce dans la cellule pour l'attirer. Elle trébuche et se plaque contre le mur du fond, l'Alien s'approche lentement, tout prêt de Ripley, terrorisée. Puis l'Alien semble marquer un temps d'arrêt et n'attaque pas. Ripley s'échappe puis ferme le sas de sécurité.

3.19 Le Général Kanski se renseigne auprès des colons et d'Andrews sur les "naufragés". Il apprend qu'un Alien a déjà fait une victime. Kanski affirme qu'un grand danger menace et qu'il est là pour résoudre le problème.
Newt convainc Golic de prévenir Ripley.

3.20 Alors qu'ils sont seuls dans la salle de commande Ripley annonce à Hicks que c'est elle qui est infecté car l'Alien l'a laissée en vie. Elle demande à Hicks de la tuer avant l'éclosion, Hicks refuse. Il dit qu'il y réfléchira après qu'ils auront vaincu l'Alien. S'approchant de Ripley, Hicks esquisse une caresse sur sa joue. Elle l’enlace et laisse échapper un soupir de tristesse.

3.21 Newt et Golic viennent prévenir le groupe de Ripley à la mine que la Corpo a débarqué et s'apprête à venir les chercher. Aaron décide de rejoindre son épouse à la colonie, Boggs et Morse font le choix de rester pour aider.

3.22 Confrontation à l'entrée du complexe minier, le Général, ses soldats et Andrews, face à Ripley et Hicks. Kanski tente de convaincre Ripley et son petit groupe de le rejoindre et d'être confié aux médecins de la corporation, pendant que les Marines règleront le "problème" avec la créature.
Hicks rappelle les événements passés, le fiasco sur LV-426. Ripley ne croit pas Kanski sur les intentions de la Wayland-Yutani. Alors que les Marines tentent de s'approcher, Ripley et Hicks s'enferment dans le bâtiment et condamnent l'entrée.

3.23 Ripley et Hicks reviennent à la salle de commande. Il faut trouver un moyen rapide de se débarrasser de l'Alien, sinon la Weyland mettra la main dessus. Sans arme cela parait difficile. Boggs suggère de remettre en route la fonderie, et d'y attirer le monstre pour le détruire. Cela demandera une bonne heure.
Golic est choqué d’entendre qu’ils veulent tuer l’Alien, mais cache son émotion.

3.24 Les Marines doivent retourner au vaisseau et ramener l'équipement nécessaire pour forcer la porte blindée de la mine. Kanski promet aux colons une résolution rapide du conflit, en éliminant la créature et tous ceux qui chercheront à s'interposer.

3.25 Pendant ce temps Golic fausse compagnie à Newt. Il rejoint la cellule de l'Alien et observe, médusé, le monstre attendant calmement.
En pleine crise mystique, implorant la miséricorde de la bête, il ouvre le sas pour la libérer. L'alien s'approche, hésitant, scrute Golic en transe, et le tue dans un silence froid.

3.26 Alors qu'ils travaillent à la remise en route de la fonderie, Newt s'aperçoit que Golic n'est plus avec eux. Retournant à la cellule précipitamment, Ripley et Hicks découvrent l'horreur : l'Alien s'est échappé.
Boggs et Morse effectuent les derniers réglages, puis on entend un puissant bruit métallique signifiant que la machinerie de la fonderie fonctionne à nouveau.

3.27 Les Marines commencent la découpe de la porte principale pour entrer dans la mine, sous les yeux du Général Kanski, en sueur sous les soleils de Fiorina, et du Pasteur Andrews, inquiet pour ses deux fils Morse et Golic.

3.28 Boggs emmène le reste du groupe dans une salle sécurisée, l'ancienne infirmerie, le temps que le métal soit porté à la fusion. Aucun matériel abandonné ne permet de se défendre correctement mais le lieu dispose d'une seule entrée et plusieurs fenêtres permettent d'observer les alentours.
Hicks part à la recherche d'un moyen de stopper les Marines. Ripley lui recommande la prudence.

3.29 La douzaine de Marines pénètre dans la mine, le Général Kanski ordonne de capturer Hicks, Ripley et Newt vivants. Trois groupes sont formés et chacun part explorer un lieu particulier, bardés de gadgets technologiques et lourdement armés.

3.30 Alors qu'il explore les couloirs, Hicks perçoit le 1er groupe de Marines arriver dans sa direction. Connaissant leur mode de fonctionnement il s'allonge et fait mine d'être blessé. Les quatre Marines, ayant repéré Hicks sur leur détecteur de mouvement, s'approche avec précaution. Ce dernier se laisse capturer sous les sarcasmes des militaires mais avant qu'ils n'aient pu réagir Hicks les neutralise par quelques coups bien placés.
Il récupère les armes, le détecteur, la radio, et menace les Marines groggys: ils ont un ennemi commun, l'Alien, et doivent unir leurs forces pour le vaincre.
Sans réaction positive, Hicks s'enfuit avec son butin.

3.31 Le 1er groupe de marines, désarmé, rejoint le second. Ils contactent Kanski pour savoir comment agir face à cette nouvelle menace. Le Général ordonne d'arrêter Hicks coûte que coûte avant qu'il ne tue l'Alien.
Alors que le 3e groupe de Marines écoute les instructions du chef l'Alien surgit du plafond où il était resté immobile pour ne pas se faire repérer. Il massacre un à un les quatre hommes, évitant leurs tirs avec une remarquable agilité tandis que le Général et les autres soldats écoutent, impuissants, le combat par radio.

3.32 Hicks rejoint le groupe de Ripley, Boggs indique que la fonderie est prête à être utilisée. Laissant Morse avec Newt, le petit groupe part à la recherche de l'Alien, et compte l'attirer dans la cuve de la fonderie. Ripley, se sachant épargnée par l'Alien, se place dans la cuve pour l'y attirer. A l'aide du détecteur Hicks localise l'Alien. Ce dernier fini par arriver mais méfiant il n'entre pas dans la cuve. Boggs se sacrifie alors, ordonnant à Ripley de remonter vers la plate-forme de commande où Hicks et Newt l'attendent. L'Alien se jette sur Boggs qui le retient tant qu'il peut pendant que Hicks déclenche l'ouverture qui déverse le métal en fusion dans la cuve.
L'Alien est submergé, pendant un temps il disparait dans le liquide brûlant, puis surgit une dernière fois pour tenter de s'agripper à l'échelle sur laquelle grimpe Ripley, sans succès.

3.33 Ripley rejoint la plate-forme. Elle regarde d'un air dramatique Hicks et Newt, tous savent quelle devrait être la prochaine étape. Morse rejoint le groupe, il ne comprend pas pourquoi tout le monde parait triste alors que le monstre est vaincu. Newt annonce que Ripley veut mourir.
A ce moment le Général Kanski apparaît avec ses Marines, sur une autre plate-forme située en face, de l'autre coté de la cuve. Derrière eux on aperçoit le Pasteur Andrews.
Les soldats mettent en joug le groupe de Ripley, et Kanski pose un ultimatum : qu'ils se rendent sans condition ou ils seront tous abattus.

3.34 Une voix se fait entendre, ordonnant au Général de stopper, et un personnage rejoint Kanski : il a l'apparence de Bishop et se présente comme l'humain créateur des androïdes. Puis, s'adressant directement à Ripley, il annonce que l'Alien qu'elle porte en elle est une Reine, la dernière de son espèce. Il dit:
- Vous ne voulez pas être responsable de l'extinction d'une race, Ellen ?
- Je veux être responsable de la survie de l'Humanité, répond Ripley.
Le Pasteur Andrews intervient, demandant à Ripley de revenir à la raison et de choisir de rester en vie. Bishop ajoute que la corporation prendra soin d'elle, qu'elle a les moyens d'extraire de son corps la Reine Alien. Il souhaite que Ripley survive, qu'elle puisse enfin laisser tout ce cauchemar derrière elle. Elle mérite de passer des moments paisibles avec Newt et Hicks. Pour prouver sa bonne foi Bishop renvoi sèchement Kanski et ses hommes au dehors. A contrecoeur Kanski et ses troupes se retirent.

3.35 Une fois les militaires partis Ripley s'approche du bord de la plate-forme et regarde la cuve remplie de métal liquide. Elle hésite. Derrière elle, Newt se précipite dans les bras de Hicks en sanglotant. Morse reste en retrait, captivé par la tension dramatique.
Bishop s'approche lui aussi du rebord, laissant derrière lui le Pasteur Andrews. Son regard se fait plus intense lorsqu'il reprend son dialogue avec Ripley. Il sait ce qu'a enduré Ripley, toutes les personnes chères qu'elle a perdu, sa détermination à survivre. La corporation lui offre de reconstruire sa vie. Ripley reste impassible.

3.36 Soudain Ripley sent que l'Alien va "sortir" de son ventre, une violente douleur lui fait poser un genou à terre. Hicks se précipite à son secours mais Ripley, d'un geste de la main, lui fait signe de s'arrêter.
Ripley se relève lentement puis, se tournant dos à la cuve et à Bishop, elle lance un dernier regard à Hicks et Newt, esquissant un léger sourire. Elle se laisse tomber dans le vide.

3.37 D'un mouvement d'une rapidité surhumaine, Bishop saute par dessus la cuve pour l'empêcher de se suicider. Il attrape le bras de Ripley et s'accroche à quelques mètres sous la plate-forme. Ripley, maintenue par Bishop au dessus de la cuve, se débat pour se libérer, mais la poigne de Bishop est incroyablement forte.
Hicks tire sur Bishop, on découvre qu'il s'agit d'un androïde lorsqu'un liquide blanc s'écoule de son épaule. Bishop commence à s'éloigner de la cuve, tentant de ramener Ripley en sureté et de se mettre à l'abri des tirs de Hicks.
Andrews s'écrie "vous êtes une machine, vous m'avez trompé !"

3.38 Dans un dernier effort, Ripley prend appui sur Bishop avec ses deux jambes et s'élance à reculons. Elle se libère et débute sa chute. Lâchant prise Bishop s'écrase brutalement au pied de la cuve. Ripley, les bras largement ouverts et le visage apaisé, tombe vers la cuve. On voit l'embryon de Reine Alien commencer à sortir. Les deux êtres disparaissent dans la fournaise, sous les vapeurs de chaleur, dans un tourbillon bouillonnant.
Hicks et Newt regardent la lave écumante, infiniment tristes mais soulagés. La caméra s'approche lentement du liquide d'un jaune volcanique, puis un fondu enchainé bascule sur un gros plan des soleils de Fiorina 161.

3.39 Tandis que les colons survivants regagnent "Cloud", les Marines emportent les restes de Bishop dans leur vaisseau, sous le regard de Kanski.
Morse coupe le générateur électrique des bâtiments de la mine, toutes les salles s'éteignent les unes après les autres.
Le vaisseau de la Weyland-Yutani décolle, sous les regards impassibles d'Andrews et ses colons.

3.40 Newt et Hicks regardent au lointain les couchers des deux soleils de Fiorina 161. La caméra s'éloigne de plus en plus rapidement d'eux, et fini par une vue de toute la planète depuis l'espace. Puis, lentement, on bascule vers un champ d'étoiles.
On entend lointainement la voix d'Ellen Ripley de la fin du 1er épisode :
"This is Ripley, last survivor of the Nostromo, signing off."