lundi 28 juin 2010

Il faut sauver le soldat Star Wars (épisode 3)

La redoutable armée des robots-biscottes

Avant-propos mon paulo

Si vous avez pris le temps de consulter nos amères critiques des épisodes 1 et 2 vous vous attendez sans doute à ce que le massacre continue avec la conclusion de la Navrante Trilogie, La Revanche des Sith. C'est une espérance bien légitime.
Mais qui aurait le cœur assez sec pour s'en prendre au rejeton d'une mère indigne (La Menace Phantom) et d'un papa déglinguo (L'attaque des Clones) ? Le pauvre épisode III subi déjà trop de quolibets dans la cour de récré, " ta mère la molle, elle ressemble à Jar Jar ! ", " ton père il est clone au Cirque Lucas ! ", les enfants sont cruels.
Non, décidément, de par sa lourde hérédité le petit dernier ne peut pas être tenu responsable de ses agissements. C'est pourquoi nous débuterons sa présentation sur une note positive.


L’épisode final de la préquelle débute sur une enthousiasmante bataille spatiale, où l'étalage orgiaque d'images de synthèse est enfin justifié. Pour tout dire on n’y croit pas mais il semble bien qu’on assiste à un film Star Wars. Pendant cinq minutes le cœur du fan palpite, il oublie les combats sans danger contre les droïdes-biscottes, la course-poursuite futile sous la mer avec un thon géant, l’épreuve de gymkhana sur la chaine de montage Twingo, la corrida tragi-comique des 100 Jedis dans l’arène… oui, tout cela parait si lointain.

La joie est de courte durée, vous vous en doutez.
Sitôt Obi-wan et Anakin à l’intérieur du vaisseau de Dooku, la Loi de Lucas (c’est comme la Loi de Murphy mais en pire) reprend ses droits. L’armada des droïdes-en-plastoc se fait découper comme on en a pris l’habitude depuis deux épisodes et les Jedis fuient devant les Droïdekas, comme le veut la tradition dans la Consternante Trilogie.
La bouche bée du fan se referme, ses yeux écarquillés s’éteignent, son souffle coupé reprend son rythme ronronnant.

George "âne bâté" Lucas n’a pas perdu son savoir-faire en matière de coups foireux. Ainsi lors de leur grande scène d’évasion du gigantesque vaisseau de Dooku on voit les deux Jedis et Palpatine parcourir les couloirs vides. Tout va bien, aucun droïde crash-test-dummy n’est candidat pour un petit démembrement gratuit. C’est sans compter sur le toussoteux Général Grievous, qui fait activer un champ magnétique dans lequel se jettent les fuyards, stoppant net leur escapade. Le dialogue qui s’en suit est probablement celui qui résume le mieux l’ensemble de la préquelle :
Obi-wan : « Comment ça a pu arriver ? On n’est pas débile à ce point là ! »
Anakin : « Apparemment, si. »

Yoda et Mace 'motherfucking Windu, motherfucker.

La Revanche des Sith conte les événements les plus sombres de la saga, c’est la naissance symbolique de Dark Vador, le plus charismatique des bad guys de cinéma depuis plus de trente ans, et c’est aussi la mort de Padmé, la fin de la République, la disparition de l’Ordre Jedi et l’exil forcé des deux figures emblématiques de la Trilogie Classique, Yoda et Obi-wan.
On l’a démontré précédemment, Lucas-la-trompette a fort maladroitement mené sa barque jusqu’au climax que représente l’épisode III. Au moins le spectateur accepte un certain nombre de faits, même si on lui a fait avaler de force lors des films précédents. Voici donc ce qu’on sait avant que ne débute le dernier acte : Anakin est un Jedi instable, Palpatine complote, Anakin et Padmé sont amoureux, Palpatine complote, Anakin et Obi-wan sont amis, Palpatine complote, Anakin est l’élu censé apporter l’équilibre dans tout l’univers.
Arrêtons-nous un instant sur cette dernière affirmation, plusieurs fois répétée au cours des films pour justifier le caractère unique du héros et son ascension fulgurante au sein des Jedis.
Une prophétie prédit l’apparition d’un Envoyé, un être garantissant l’équilibre de la Force dans la galaxie. La preuve ? Il est le fils d’une Sainte Vierge, sa mère Shmi qui va mourir dans des circonstances quasi-christiques. De plus Qui-Gon a mesuré son taux de schmilblicloclo ah merde! midichloriens, qui s’avère hors du commun (plus balèze que celui de Yoda, t’as qu’à voir !).
Si Anakin est l’élu suprême ce n’est donc pas parce qu’on l’a vu séparer la Mer Rouge, détruire l’Anneau Unique, ou vaincre la Matrice. Non. C’est parce qu’il a 20 000 points dans sa compétence "Cellules Microscopiques". Ça fait moins rêver, du coup.


Cependant George "Domenech" Lucas nous livre sans aucun doute le moins mauvais des épisodes de la Pénible Trilogie. Quelques passages mémorables parviennent à envoûter le fan trentenaire transi, le monologue fascinant de Palpatine contant la légende Sith, le temps suspendu lorsque Vador reçoit son casque mythique dans un silence absolu.
Le face-à-face ultime entre Anakin et Obi-wan aurait aussi pu entrer dans l’Histoire si l’auteur n’en avait pas abusé en l’étirant exagérément. La confrontation s’étale sur 15 minutes, commence par une explication musclée créant une belle tension dramatique, et enchaine fatalement sur le duel qu’on attend depuis toujours. …Puis s’étiole au fil des situations de plus en plus improbables qu’on impose aux deux antagonistes, accrochés à des lianes façon tarzan, ou en équilibre invraisemblable sur des plateformes minuscules flottant sur des hectolitres de lave artificielle. Manquerait plus qu’ils se défient à chat-bite.

En se lançant dans son projet de prélogie Lucas savait que deux choses l’attendaient : une cohorte de millions de fans, et des millions de dollars.
Nous avons contesté ses choix artistiques et scénaristiques tout au long de nos élucubrations, mais au final l’œuvre appartient à son créateur. George, père fondateur de Star Wars, a cassé son jouet de milliardaire en voulant trop faire. Trop de réponses aux questions qu’on ne se posait pas, trop d’autoréférences maladroites, trop d’images clinquantes pour masquer la misère des caractères.
Lucas le Démiurge était le personnage de Luke dans la Trilogie Originale, le héros qui se bat contre l’Empire. Il est troublant de noter que dans la Nouvelle Trilogie il soit devenu Anakin, celui en qui chacun place ses espoirs et qui bascule du coté obscur.

Place à présent à notre vision de la fin du cycle d’Anakin, notre Episode III personnel concocté avec amour et maladresse.





Attention l'un de ses 2 personnages va mourir à la fin de la saga. Malheureusement, pas le bon.


Synopsis (v 3.4)


Episode III : La Revanche des Sith 
C'est la guerre ! La République croule sous les attaques de l'impitoyable Sith, le Comte Dooku. Il y a des héros et des traitres dans les deux camps. Les Chevaliers Jedis Anakin Skywalker et Obi-wan Kenobi sont parvenus à capturer le félon Grievous, Général de l'Armée Séparatiste Droïde. Dans la capitale de Coruscant, son procès va débuter dans le Palais de Justice Intergalactique, sous la présidence du Chancelier Palpatine, Chef de l'Armée de la République…

3.1 Un vaisseau sous haute garde amène le Général Grievous aux portes du Palais de Justice de Coruscant. Tandis que l'accusé entre dans la salle principale, supervisée par une dizaine de Juges, Palpatine prend la parole en tant que témoin principal et Chancelier Suprême, il lit les chefs d'accusation du traitre Grievous, autrefois au service de la République.

3.2 Le Comte Dooku surgit, accompagné de Droïdes, et parvient à prendre en otage le Chancelier au terme d'échanges de tirs. Il fait libérer Grievous et le groupe s'enfuit à bord d'un vaisseau, dans la confusion la plus totale.

3.3 Alertés, le Conseil Jedi envoi immédiatement deux Chevaliers Jedis, Obi-wan et Anakin, à la rescousse. Ils partent chacun dans un petit vaisseau d'attaque, Anakin est accompagné de R2D2. Pendant ce temps Dooku, Grievous et leur otage Palpatine rejoignent un Croiseur.

3.4 Les deux Jedis, suivi des vaisseaux de l'armée, vont à l'assaut de la flotte Séparatiste protégeant le Croiseur. L'attaque spectaculaire bat son plein. Les deux Jedis se sauvent mutuellement des attaques ennemies. Lorsque le vaisseau d'Obi-wan est fortement endommagé en voulant protéger Anakin, ce dernier tente une manœuvre audacieuse et parvient à s'introduire in extremis dans le Croiseur avant que leurs propres vaisseaux explosent. Obi-wan et Anakin partent à la recherche de Palpatine. Les deux Jedis se moquent gentiment l'un de l'autre, dans une compétition pour savoir qui délivrera le Chancelier en premier.

3.5 R2D2, resté sur le quai, déclenche l'ascenseur menant Obi-wan et Anakin au Pont principal. Les Jedis se débarrassent des sbires puis affrontent Dooku et Grievous au sabre-laser, devant Palpatine captif. Anakin sectionne les deux mains de Dooku, Grievous s'enfuit. Obi-wan part à sa poursuite. Palpatine est libéré, il pousse Anakin à se venger de Dooku en lui disant qu'il est responsable de la mort de sa mère. Une violente émotion pousse Anakin à exécuter froidement Dooku, qui regarde Palpatine avec une expression de surprise.
Pendant ce temps Obi-wan rattrape Grievous devant une large baie vitrée. Ce dernier fait éclater la vitre et s'expulse dans le vide sidéral, obligeant Obi-wan à battre en retraite, de justesse.
Cela provoque une réaction en chaîne et plusieurs explosions endommagent le Croiseur, qui plonge alors en direction de la planète Coruscant.

3.6 Grievous parvient à rentrer à nouveau dans le Croiseur, rejoint les capsules de secours et s'échappe dans l'une d'elles après les avoir toutes libérées. Le gigantesque vaisseau continue sa chute.
Anakin constate que les capsules de secours sont parties, rejoint par Obi-wan il tente de piloter le vaisseau qui fonce droit sur la capitale. Il évite le crash dans un atterrissage catastrophe, sous les regards admiratifs de Palpatine et Obi-wan.

3.7 Quelques jours plus tard, devant l'assemblée au Congrès, Anakin, Obi-wan (blessé) et R2D2 sont officiellement félicités par Palpatine pour leur courage. Ce dernier ajoute qu'Anakin mérite sans aucun doute le rang de Maître Jedi pour les faits accomplis. Padmé et Jar jar sont présents, on apprend que Jar jar est Sénateur depuis la bataille de Naboo, avec Padmé. C3PO est là aussi, au service de Padmé.
Obi-wan et Anakin se congratulent, se lancent des vannes sur le nombre de fois où ils se sont mutuellement sauvé la peau.

3.8 Plus tard Padmé et Anakin se rencontrent discrètement à l'écart du Congrès. Ils s'embrassent, on comprend que cette liaison est pour le moment secrète.
Padmé parait soucieuse. Anakin, très heureux, la rassure. On comprend que Padmé est enceinte et que l'enfant est de lui.

3.9 Le Conseil des Jedis au grand complet fait le point sur les événements en cours. Après leur échec sur Naboo les Séparatistes semblent regrouper leurs forces sur la planète des Wookies, Kashyyyk.
On apprend que Palpatine, qui a les pleins pouvoirs, souhaite utiliser son Armée de Clones pour définitivement balayer les Séparatistes. Le Conseil est perplexe et décide de refuser d'approuver l'utilisation d'une force armée, en outre il s'interroge sur la véritable nature du mystérieux Seigneur Sith qui manipule les Séparatistes. Il souhaite envoyer un émissaire sur place.
Malgré le soutien d'Obi-wan, le Conseil refuse l'accès au rang de Maître à Anakin, jugé trop jeune. Déçu, il encaisse la nouvelle. C'est Obi-wan qui est nommé pour cette mission.

3.10 Le Général Grievous rejoint Kashyyyk au camp principal des Robots, il retrouve les Chefs Séparatistes. Grievous est contacté par le seigneur Sith qui lui indique de se tenir prêt à une attaque imminente des forces du Congrès.

3.11 Le soir, dans un appartement discret de la banlieue de Coruscant, Padmé et Anakin discutent dans la chambre à coucher. Padmé se dit prête à officialiser leur union mais craint que cela empêche Anakin d'accéder au rang de Maître Jedi. Il lui dit qu'il donne pour le moment la priorité aux événements graves en cours, la guerre contre les Séparatistes. Padmé est déçue mais comprend ce choix.
En pleine nuit Anakin a une vision cauchemardesque de Padmé mourante sur son lit d'accouchement. Il se réveille en panique, Padmé le réconforte mais Anakin ne lui dit rien de sa prémonition. Ils s'embrassent et Anakin dit avoir réfléchit et accepter l'idée du mariage.

3.12 Anakin demande à voir Yoda en tête-à-tête. Il confie au maître sa grande confusion : d'un coté Yoda lui avait annoncé qu'il était promis à un avenir exceptionnel, mais le Conseil lui refuse le rang de Maître, de l'autre il ressent un grand désordre intérieur face à cette responsabilité écrasante, ses pulsions incontrôlables et ses visions. Yoda lui rappelle ses devoirs de Jedi, que le chemin vers la lumière est semé d'embûches et conseille la patience. Ces épreuves le rendront plus fort.

3.13 Pendant ce temps Padmé demande à voir Obi-wan en tête-à-tête, juste avant qu'il ne parte pour Kashyyyk. Elle se confie sur sa relation avec Anakin et sur l'enfant qu'elle attend. Elle croit que cela pourrait compromettre la formation Jedi d'Anakin. Obi-wan la rassure et promet de rester discret jusqu'à ce qu'ils décident, ensemble, d'officialiser leur union.

3.14 Obi-wan rejoint un village Wookie sur la planète Kashyyyk, avant-poste de l'armée des Clones de la République. On y découvre Chewbacca et ses congénères, ainsi que plusieurs bataillons de l'armée des Clones. Obi-wan contacte le Conseil Jedi, Yoda lui demande de capturer Grievous, il espère ainsi empêcher un conflit d'envergure en stoppant le Général.
Pendant ce temps Grievous ordonne aux Chefs Séparatistes de quitter Kashyyyk pour Mustafar. Il dirigera seul son armée.

3.15 Dans une immense salle, Palpatine assiste à l'entrainement des troupes des Clones. Les soldats revêtent les armures blanches bien connues des futures troupes impériales. Il est rejoint par Anakin, tous deux discutent de l'intérêt d'avoir une force militaire pour maintenir l'ordre face aux menaces.
Palpatine revient sur la mort de Shmi, conséquence de l'insécurité engendré par ces affrontements. Anakin avoue que c'est son plus grand échec et voudrait pouvoir changer les choses. Palpatine l'assure de sa sympathie profonde et confirme qu'il pense qu'Anakin est promis à un grand avenir, il regrette le choix du Conseil de refuser sa promotion.
Palpatine argumente face à Anakin concernant son choix d'établir une armée puissante pour faire régner l'ordre. Appuyant sur la corde sensible d'Anakin, il accuse les tergiversations du Conseil Jedi qui pourrait coûter d'autres vies, des vies de milliers de mères de famille innocentes. Il laisse entendre que seul un être "embrassant" l'ensemble de la Force peut avoir le pouvoir de redonner la vie. Il conte alors la Légende des Sith, selon laquelle un de ces êtres surpuissants avait acquis ce pouvoir unique en trahissant et tuant son Maître.
Puis Palpatine critique les objectifs du Conseil Jedi, qui ne vont pas dans le sens d'une réelle Démocratie. Il annonce à Anakin que prochainement le Conseil lui confiera une mission qui lui prouvera qu'il a raison. Anakin est surpris par ses annonces prophétiques du Chancelier, et repart confus.

3.16 Sur Kashyyyk, des espions Wookies font un rapport à Obi-wan et lui indique où se trouve le camp de base de Grievous. Il se trouve au bord d'un lac, qu'il est possible de joindre discrètement depuis la mer par un passage sous-marin. Obi-wan part dans un petit vaisseau amphibie. Il est attaqué par un monstre aquatique gigantesque, et échappe de peu à la mort grâce à sa maîtrise. Il émerge finalement à l'entrée d'une grotte souterraine.

3.17 Le Conseil des Jedis convoque Anakin. Les Jedis présents souhaitent utiliser les bonnes relations d'Anakin avec Palpatine en lui demandant de l'espionner pour rapporter ses faits et gestes. Pour Anakin c'est la confirmation de ce que lui avait annoncé Palpatine. Masquant son trouble il accepte sa mission.
En rejoignant Palpatine, Anakin lui demande ce qu'il compte faire une fois le conflit contre les Séparatistes terminé. Le Chancelier annonce que son souhait le plus cher est de poursuivre l'émancipation de toute la galaxie à l'aide de l'Armée, de donner à tous les peuples ce dont ils ont besoin : l'ordre, l'autorité et la vraie justice.
Décelant le trouble du jeune Anakin, Palpatine s'en inquiète. Trahi par ses émotions, Anakin lui avoue que le Conseil Jedi lui a demandé de l'espionner, ce qui va à l'encontre de ses convictions et valide les prédictions du Chancelier. Ce dernier fait une nouvelle révélation au Jedi : la prochaine étape sera son arrestation par le Conseil, lui le Chancelier Suprême du Congrès, élu démocratiquement. Anakin quitte Palpatine précipitamment, l'air abasourdi.

3.18 Alors que Padmé assiste à une séance du Congrès, Anakin la rejoint en courant. Il lui annonce qu'il veut se marier le plus rapidement possible, pour laisser éclater au grand jour la vérité de leur relation, ne plus se cacher du Conseil qui régit sa vie depuis si longtemps.

3.19 Obi-wan s'infiltre discrètement dans le camp de base principal des Séparatistes. Après s'être débarrassé de quelques Sbires il engage un combat contre le Général Grievous, au sabre-laser. Se dernier se révèle être un redoutable adversaire, dévoilant quatre bras et autant de sabres laser. Au terme d'un combat musclé, pour protéger sa vie Obi-wan se voit finalement contraint de tuer Grievous. Il s'enfuit ensuite sur le dos d'un gigantesque reptile, échappant de peu aux tirs ennemis.

3.20 Palpatine, depuis le Congrès, annonce devant une assemblée partagée qu'il a pris la décision de lancer l'Armée contre les troupes robotiques des Séparatistes. Il reste imperturbable face au tumulte de certains Sénateurs. Padmé, C3PO et Jar jar assistent, impuissants, à cette déclaration de guerre totale.

3.21 Sur Kashyyyk Obi-wan rejoint les troupes de l'armée de la République. Il constate que les Clones se mettent en ordre de bataille, et s'apprêtent à lancer l'assaut. Il contacte le Conseil et les prévient du conflit imminent, puis observe le début de l'affrontement entre République et Séparatistes. Une bataille d'ampleur s'engage. L'Armée de la république déploie ses troupes d'infanterie ainsi que ses vaisseaux lourds contre les engins Robotiques colossaux qui, au sol, pilonnent les bases défendues par la République.
Obi-wan est rappelé à Coruscant de toute urgence, laissant d'autres Jedis observer le déroulement des opérations.

3.22 Dans une petite chapelle de la banlieue de Coruscant, Padmé et Anakin officialisent leur union devant un prêtre, sans aucun témoin. Le couple s'embrasse, sur fond de soleil couchant sur la métropole immense.

3.23 Obi-wan se tient au courant des événements en rejoignant le Conseil. Des Sénateurs, avec à leur tête Bail Organa, préparent un texte de loi visant à destituer Palpatine. Yoda et les membres du Conseil, soucieux de leur rôle apolitique, pèsent le pour et le contre. Obi-wan témoigne de la puissance de l'armée des clones, se déclarant inquiet qu'une telle force de frappe se retrouve dirigée par un seul homme. Finalement Sénateurs et Jedis valident l'ordre d'arrestation du Chancelier qui outrepasse ses pouvoirs.

3.24 Un groupe de Jedis menés par Mace Windu vient arrêter Palpatine dans ses appartements privés. Palpatine révèle alors sa véritable nature, il est le Seigneur Sith Dark Sidious et fait immédiatement usage de ses pouvoirs sur les Jedis. Plusieurs d'entre-eux tombent. Palpatine se réfugie dans son salon et contacte Anakin pour qu'il vienne l'aider.
Au moment où Anakin survient, Palpatine se laisse soumettre par Mace Windu à coup d'éclairs d'énergie. Il crie que l'Ordre Jedi veut l'éliminer. N'ayant pas assisté au début du combat, Anakin ne comprend pas pourquoi Mace Windu veut tuer Palpatine, il tente de l'en empêcher et le blesse gravement en lui sectionnant une main, Palpatine en profite et le précipite alors dans le vide par la fenêtre.
En relevant sa capuche de Seigneur Sith, Dark Sidious se révèle à un Anakin bouleversé et annonce l'insoutenable: Padmé va connaître le même sort que Shmi s'il n'acquiert pas le pouvoir nécessaire pour la sauver. Seul le pouvoir d'un Sith peut la sauver, et les Jedis ont menti et failli.
Anakin s'abandonne au coté obscur et s'agenouille, il est adoubé par le Seigneur Dark Sidious et nommé Dark Vador.

3.25 Le Congrès est réuni en session extraordinaire par Sidious, qui parait très affaiblit et masqué sous sa capuche, avec à ses cotés Vador, le regard sombre. Devant tous les Sénateurs présents, Sidious révèle que les Jedis sont des traitres qui ont voulu l'éliminer pour prendre le contrôle de la République. Il ordonne la dissolution du Conseil Jedi. Devant les protestations de certains Sénateurs, dont Bail Organa et Padmé, Palpatine se redresse et révèle son vrai visage, défiguré lors du combat avec Windu. Il se déclare Empereur, et menace de supprimer celles et ceux qui s'opposeront à lui.
Yoda fait son apparition, et prend la parole devant une assemblée silencieuse, frappée de stupeur. Il indique que le Conseil Jedi n'existe que pour faire régner la justice et la liberté dans la galaxie et met en garde le Congrès contre la tentation de laisser le pouvoir aux mains d'un seul homme. « Mensonge ! » crie Sidious, avant de tenter de supprimer Yoda à coups d'éclairs de Force.
Chacun des deux combattants use de ses grands pouvoirs pour s'affaiblir, c'est la panique dans les rangs du Congrès. Sidious utilise la Force pour détacher un balcon et le lancer sur Yoda, mais celui-ci riposte tout en essayant de protéger les Sénateurs présents. Vador se précipite pour voir Padmé.
Bientôt des troupes de Clones d'élite surgissent dans le Congrès et tiennent en joug les politiques. Yoda, comprenant que l'affrontement met en danger la vie d'innocents, choisi de s'enfuir.

3.26 Vador rejoint Padmé dans sa loge, sous la garde des Clones. Il confie sa terrible angoisse de la voir mourir. La discussion s'envenime lorsqu'il lui demande de choisir son camp. Padmé refuse de laisser Sidious diriger seul le Congrès et demande à Anakin de recouvrer ses esprits, Vador se fait menaçant. En larmes, elle demande pitié pour leur enfant à venir. Elle veut partir mais est empêchée par les Soldats. Vador, dépité, leur fait signe de la laisser passer.

3.27 Padmé rejoint Obi-wan au Conseil, alors qu'il s'apprête à partir pour le Temple afin d'organiser la retraite des Jedis. Elle le met au courant du choix d'Anakin de soutenir le Seigneur Sith. Obi-wan pense qu'il pourra encore le convaincre de changer d'avis, mais pour l'heure il lui faut sauver l'ordre Jedi. Padmé l'accompagne dans la navette pour le Temple.

3.28 Dans son appartement l'empereur Sidious termine une communication avec les Chefs Séparatistes, leur demandant de le rejoindre sur Coruscant pour qu'il s'occupe de leur récompense. Il se tourne vers Vador, lui donnant l'ordre de se rendre au Temple Jedi pour supprimer tous les traitres qui s'opposeront à lui. Puis il ordonne par radio aux Clones de toute la galaxie d'exécuter l'Ordre 66, l'élimination physique de tous les Jedis.
À travers la Galaxie les Soldats Clones se retournent sans pitié contre les Jedis. Sur Kashyyyk les Jedis sont assassinés par surprise. Sur Felucia, dans une forêt dense, la Jedi Aayla Secura subit le même sort. Sur une 3e planète un Jedi à la tête d'un escadron volant est abattu.

3.29 Depuis le Temple Jedi, Yoda ressent un grand trouble, la perte de centaines d'êtres ayant la Force. Il demande aux Jedis présents d'organiser la défense, le temps que tous les apprentis et maîtres aient rejoint le Temple, prévenir tous les Jedis encore vivants dans la galaxie, puis quitter Coruscant par la suite.

3.30 La navette d'Obi-wan et Padmé se pose aux portes du Temple Jedi. Yoda les accueille, la situation est très préoccupante, il doit rejoindre Bail Organa et d'autres Sénateurs pour préparer un plan de riposte. Il emprunte la navette et décolle, sous les yeux d'Obi-wan et Padmé, tandis qu'un petit vaisseau arrive au loin et fini par se poser.
Vador sort du petit vaisseau, menaçant. Obi-wan tente de l'apaiser, utilisant l'argument de leur longue amitié. Mais ce dernier ne voit qu'une trahison supplémentaire dans le fait que Padmé ait rejoint Obi-wan. « Un complot contre ma vie privée ! » s'écrie-t-il. Obi-wan tente de le raisonner, de lui rappeler son serment de Jedi, son amour pour Padmé, son combat contre les ennemis de la République. Vador demande à sa bien-aimée de le rejoindre, car lui seul peut la sauver d'une mort certaine, lui seul peut acquérir le pouvoir nécessaire promit par l'Empereur.
Elle se rapproche lentement de Vador, laissant Obi-wan aux portes du temple. Sanglotant doucement, Padmé implore Anakin de reprendre pied, au nom de l'enfant qu'ils attendent. Il reste impassible, son regard perdu dans le lointain. Il lance "Si tu n'es pas avec moi, tu es contre moi". Padmé avance jusqu'à lui, elle saisit sa main et la pose délicatement sur son ventre tandis qu'elle murmure, fixant Anakin dans un pleur contenu, "Nous t'aimons". Les yeux de Vador montrent son conflit intérieur, une lutte du Bien contre le Mal. Quelques secondes décisives où le temps semble suspendu, Obi-wan reste figé, le visage fermé.
"Cet enfant m'appartient" lâche finalement Vador d'une voix pleine de tension, son regard à nouveau dans le vague. Choquée, Padmé recule lentement, faisant "non" de la tête car elle comprend l'issue de cette confrontation. Immobile, Vador crie à Padmé "Ne me trahit pas !". Il lève son bras et use de la Force pour étrangler Padmé à distance, elle s'évanouit. Obi-wan devient furieux et fonce vers Vador.

3.31 Le combat Obi-wan/Vador débute devant le Temple, puis continue à l'intérieur. La démonstration de Force ravage le décor. D'autres Jedis et apprentis interviennent mais Vador les élimine brutalement, se montrant de plus en plus puissant et insensible.

3.32 Sidious rejoint les Chefs Séparatistes réunis dans une salle près du Congrès. Après leur avoir fait miroité la récompense qu'ils attendaient il les élimine sauvagement.

3.33 Le combat Obi-wan/Vador continue, ils parviennent dans les grottes souterraines sous le Temple, au bord d'un fleuve de lave. Les mouvements d'attaque se font de plus en plus spectaculaires.

3.34 Sur Kashyyyk on assiste à l'anéantissement des dernières troupes robotiques. Les troupes Wookies se retirent dans la forêt.
Yoda rejoint le vaisseau de Bail Organa où il apprend que l'Armée des Clones a gagné. L'Empire est né.

3.35 Obi-wan sort finalement vainqueur du combat, en sectionnant les jambes et un avant-bras de Vador, après un ultime appel à la raison. Le laissant pour mort au bord du fleuve, Obi-wan, très affecté par son affrontement avec son ancien apprenti, retourne à l'entrée du Temple et contacte Organa pour qu'un vaisseau vienne les chercher, lui et Padmé, toujours inconsciente.
Alors que le vaisseau décolle, le corps de Vador brûle lentement.

3.36 Plus tard les troupes Impériales envahissent le Temple Jedi et achèvent les blessés. Sidious et ses soldats recueillent Vador, il est toujours vivant.

3.37 Padmé, inconsciente, est conduite sur une civière dans une salle de soin à bord du vaisseau d'Organa, sous les yeux de Yoda et Obi-Wan. Au même moment on assiste à l'arrivée du corps de Dark Vador, lui aussi inconscient dans une civière, dans un block opératoire, sous le regard de l'Empereur.

3.38 Sous assistance médicale, Padmé est très faible mais toujours vivante. Des robots-médecins s'affairent autour d'elle. Sous les yeux de Bail Organa, Yoda et Obi-wan, les jumeaux naissent. Obi-Wan s'approche de Padmé et lui tiens la main. Regardant avec émotion sa fille, elle murmure "Leia" dans un dernier souffle, puis meurt. Obi-Wan regarde l'autre nouveau né, réfléchi un instant, puis dit : "Luke".

3.39 Dans la salle d'opération Sidious est au chevet de Dark Vador, des robots mettent la dernière touche à sa "reconstruction". Vador porte à présent son uniforme bien connu. Lentement une machine lui pose son masque, le temps semble suspendu dans un silence total. Le bruit caractéristique de respiration de Vador romp le silence.
Il se redresse avec précaution, tourne la tête vers l'Empereur sans prononcer un mot. Dans une expression parfaitement neutre, ce dernier annonce la mort de Padmé. Vador ressent une violente colère muette monter en lui, ses poings sont serrés tandis qu'émane de lui une vague de Force comprimant brutalement tous les objets et les machines aux alentours. L'Empereur se détourne de lui, impressionné, affichant un sourire emplit de perversité.

3.40 Bail Organa, Obi-Wan et Yoda regardent le cerceuil de Padmé, tandis qu'un robot lui place un faux ventre pour faire croire qu'elle est encore enceinte.
On assiste ensuite à l'enterrement de Padmé Amidala sur Naboo. Devant le peuple attristé, le corps de Padmé est sous une coupole de verre, son visage est apaisé. Le corbillard avance lentement dans l'avenue principale de la capitale où avaient eut lieu les festivités au début de l'épisode 1.

3.41 Sous les yeux de Sidious et Vador, depuis le pont d'un vaisseau impérial, les soldats des Troupes Impériales, en armure blanche, s'ordonnent en contrebas, dans une formation militaire parfaite.

3.42 On voit Bail Organa et sa femme accueillir le bébé Leia dans leur luxueux palais. Au même moment, on voit Obi-wan confier le bébé Luke à son Oncle Owen Lars sur Tatooine, sur fond de deux soleils levants.