jeudi 7 août 2014

Mais finalement, ça raconte quoi Matrix ? (Episode 1)

Matrix
Une récente conversation avec un ex-ami m'a conduit à penser qu'il y a trois sujets à ne pas aborder avec ses potes : la politique, la religion et la trilogie Matrix.
Plus de dix ans après sa conclusion, la série de films des Wachowsky reste une des sources d'empoignades Geeks les plus prolifiques. Certains n'y voient qu'une enfilade de séquences d'action sous un salmigondis philosophique indigeste, d'autres un obscur Livre du Culte pour Serial-killers de la génération Y, d'autres encore un vibrant brûlot anti-système (mais ceux-là confondent sans doute avec "Avatar").

La raison de ces multiples interprétations vient de la façon dont la trilogie a été élaborée par les auteurs.

Elle peut être vue au premier degré, avec une forte symbolique mystique :
Le premier film est d'un abord relativement facile. Il met en scène un jeune homme qui va découvrir une vérité : le monde dans lequel il vit est fictif, programmé par des machines pour dominer l'espèce humaine, utilisée comme simple ressource énergétique. De là il développe des capacités hors du commun et accepte sa condition de héros en se libérant du joug virtuel, avec l'aide d'autres "croyants". Il mourra et ressuscitera pour montrer la voie à l'humanité.

Dans le second épisode les choses se compliquent. Le héros doit trouver dans la Matrice la solution pour éliminer la menace d'une attaque d'envergure des machines contre Zion, la ville souterraine où sont réfugiés les "vrais" humains. Les pouvoirs que le héros a développé dans la virtualité se manifestent dans le monde réel, faisant de lui un être surnaturel, l'ultime et unique recours de la race humaine. Mais lors de la conclusion on apprend que l'existence même du héros est une création des machines, un "mal nécessaire" pour mieux contrôler l'humanité et la maintenir dans l'illusion !

Dans le troisième volet, tandis que l'assaut des machines fait rage dans le monde réel, l'élu va prendre la pleine mesure de sa destinée et donner sa vie pour vaincre une menace commune aux deux camps, le programme Smith devenu incontrôlable dans la Matrice. Ce sacrifice Christique permet l'instauration de la paix entre Humains et Machines et le début de la libération des esprits emprisonnés dans un univers factice.

Cette vision "spirituelle" de Matrix, bien que parfaitement acceptable, laisse un goût d'inachevé aux yeux des cartésiens.
Le foisonnement des personnages, leurs discours inutilement alambiqués (en apparence), les indices répétés à maintes reprises prouvant que rien n'est réel, tout cela montre une volonté à délivrer un autre message. Derrière l'esthétique hyper sophistiquée et les séquences d'action monumentales, on devine un commentaire différent, appuyé sur une mécanique d'une précision qui confine à la maniaquerie. Tout cela dans le but unique de déconstruire notre notion de réalité.

C'est ce que nous allons tenter de décrypter dans l'analyse qui suit, avec évidemment un maximum de SPOILERS sur les trois épisodes The Matrix, Matrix Reloaded et Matrix Revolutions.
Commençons donc notre exploration du mythe Matrixien par le début, l'épisode fondateur, Matrix.

"Buckle your seatbelt Dorothy, 'cause Kansas is going bye-bye!" - Cypher



Episode 1 : The Matrix

1.1 La traque
Le film s'ouvre sur un écran d'ordinateur. Un programme informatique tente de décoder le numéro de téléphone d'un correspondant. Trinity est en conversation avec Cypher, ne se doutant pas encore que la communication est "tracée". On zoom sur le moniteur jusqu'à le "traverser". Lorsque Trinity s'en aperçoit il est déjà trop tard.
Décodage : Trinity est dans la Matrice du Présent, en contact téléphonique avec Cypher. Les Agents ont lancé une "traque" informatique pour la localiser, ce qui leur permet d'envoyer des policiers pour la capturer. La date du log informatique visible au début de la séquence est le 19 février 1998.

Un groupe de policiers a pénétré l'hôtel où se trouve Trinity. Ils surprennent la jeune femme. Elle fait mine de se laisser arrêter.
Décodage : notez que le N° de la porte est le 303.

Pendant ce temps les Agents Smith, Brown et Jones arrivent sur les lieux. Ils constatent que les policiers n'ont pas suivi leur ordre d'attendre leur venue. Ils sont déjà morts, annonce l'Agent Smith.
Décodage : Les Agents, connaissant la nature de leur cible, savent que les policiers seront impuissants face à elle. 

Trinity se débarrasse des policiers sans encombre et de manière spectaculaire. Elle utilise son téléphone portable pour appeler Morpheus. Il lui apprend que son appel à Cypher à bien été repéré et que la ligne fixe à été physiquement coupée. Elle va être obligée d'en trouver une autre, située à quelques immeubles de là. Des Agents sont présents, elle doit faire vite.

Une course-poursuite intense sur les toits débute. Trinity, poursuivie par l'Agent Brown et des policiers, franchit des espaces de plus en plus extraordinaires entre chaque building. Elle finit par distancer les policiers, incapables de la suivre. Seul l'Agent effectue les mêmes sauts incroyables qu'elle. Trinity parvient à le semer en sautant à travers une petite fenêtre.
Lorsqu'elle arrive à quelques mètres de la cabine téléphonique, son objectif, un camion vient se positionner soudainement face à elle. Trinity se précipite dans la cabine et décroche le combiné tandis que le camion lui fonce dessus.
Décodage : Pour quitter la Matrice du Présent, Trinity doit utiliser un accès spécifique, un des téléphones fixes disséminés dans la ville.

Les Agents constatent que Trinity a disparu des décombres de la cabine, elle s'est échappée. Mais le mystérieux informateur leur a permis de "pirater" la conversation entre Trinity et Cypher et de découvrir leur cible : un certain Néo. Une recherche est immédiatement lancée.
Décodage : Les Agents ne disposent que du "pseudo" de l'élu, Néo, mais pas son identité officielle.

La caméra zoom à travers le combiné cassé et se retrouve sur l'écran d'ordinateur de Néo, où s'affiche le mot "Searching".
Décodage : le terme "searching" symbolise à la fois la traque des Agents et les "requêtes" de Néo pour chercher la vérité.


1.2 Le lapin blanc
 Un plan large nous montre Néo endormi sur son bureau, face à son ordi. Il est réveillé par une série de curieux message qui s'inscrivent automatiquement sur son écran : "Wake up, Neo", "The Matrix has you", "Follow the white rabbit", "Knock knock Neo". Sur ces derniers mots on frappe à sa porte.

Neo ouvre sa porte. On découvre Choi et ses amis venus chercher une certaine marchandise. Neo prend son paiement et referme sa porte.
Décodage : Notez que l'appartement de Néo est le N° 101.

Néo va chercher le disque illégal dans un livre évidé nommé "Simulacra and Simulation".
Décodage : "Simulacres et Simulation" est un livre du philosophe Français Jean Baudrillard, daté de 1981, dans lequel il démontre sa théorie de la disparition du réel.

Après que Néo ait remis sa marchandise à Choi ce dernier l'invite à sortir avec sa bande. Néo refuse d'abord avant d'apercevoir le lapin blanc tatoué sur l'épaule de la jeune femme, Dujour. Se remémorant le message apparu sur sa machine ("Follow the white rabbit"), il décide de les accompagner.
CHOI : Hallelujah! You are my Savior, man! My own personal Jesus Christ!
NEO : If you get caught using that --
CHOI : I know, I know. This never happened. You don't exist.
NEO : Right....
Décodage : les dialogues de cette scène sont des références explicites au déroulement du scénario de Matrix. Néo est comparé à Jésus le Sauveur, Choi ajoute ironiquement qu'il ne s'est rien passé, que rien n'existe. Les noms des personnages, Choi et Dujour, sont eux aussi très clairs sur le propos de toute la séquence : il s'agit du tout premier choix proposé à Néo (le "Choix du jour", donc). Soit il suit le lapin blanc et son aventure continue, soit il reste chez lui et tout s'arrête.

CHOI : It sounds to me like you need to unplug, man. A little R and R. What do you think, Dujour, should  we take him with us?
DUJOUR : Definitely.
Décodage : encore une allusion caustique, Choi conseille à Néo de se déconnecter !

Dans le bruit assourdissant d'une boite de nuit Néo aperçoit bientôt Trinity. Elle s'approche de lui et entame un dialogue en murmurant à son oreille. Néo découvre que Trinity est une femme, lui qui pensait que ce hacker très réputé dans le milieu était un homme. Il en déduit qu'elle est l'auteur des messages sibyllins envoyés sur son ordi. Trinity vient le mettre en garde : il est en danger, recherché. Elle peut l'aider à trouver la réponse à cette question qui l'obsède : Qu'est-ce que la Matrice ?

1.3 MetaCortex

Néo est réveillé par l'alarme de son réveil. Il est en retard pour le travail. On le retrouve dans le building de la société MetaCortex.
Décodage : En Biologie, le Cortex cérébral désigne les couches du cerveau à l'origine de la pensée. Le préfixe "méta" exprime la réflexion et la profondeur.

Un zoom sur la fenêtre du bureau, en train d'être nettoyée, permet de découvrir le bureau du boss de Néo.
Décodage : Les traces d'eau forment le même défilement vertical que les signes verts du code de la Matrice. Le passage de la raclette pour nettoyer la vitre symbolise le passage de la version "code"  de la Matrice à sa version "visible".

On apprend l'identité "civile" de Néo : Anderson. Son patron Rhineheart lui passe un savon pour son retard. Il lui donne un choix : Soit vous êtes à l'heure, soit vous trouvez un autre emploi.
Décodage : Le nom "Rhineheart" fait sans doute référence à l'auteur Luke Rhinehart, dont le livre "The Dice Man" parle d'un homme prenant ses décisions en jetant un dé.
Dialogue explicite concernant la destinée de Néo et second choix proposé déterminant son avenir :

RHINEHEART : You have a problem with authority, Mr. Anderson. You believe that you are special, that somehow the rules do not apply to you. Obviously, you are mistaken.
...

The time has come to make a choice, Mr. Anderson. Either you choose to be at your desk on time from this day forth, or you choose to find yourself another job. Do I make myself clear?

A son poste de travail Néo reçoit un colis destiné à Thomas Anderson. Il s'agit d'un téléphone portable qui se met à sonner dès qu'il l'a en main. Un voix masculine lui demande s'il sait qui l'appelle. Néo répond "Morpheus". Ce dernier lui explique que le temps presse, "ils" viennent le chercher.
Décodage : A l'instar de Trinity, Morpheus fait partie des hackers mythiques du milieu. Néo le connaît de réputation. Sachant que des Agents venaient arrêter Néo Morpheus a pris la décision de le contacter directement pour tenter de le sauver.

Morpheus guide Néo par téléphone pour qu'il échappe aux autorités. Il parvient à rejoindre un bureau isolé.
Décodage : Morpheus connaît parfaitement les lieux et les déplacements car il visionne le code en dehors de la Matrice du Présent.

Morpheus demande à Néo d'ouvrir la fenêtre et d'atteindre un échafaudage à l'extérieur. Ce dernier refuse, Morpheus lui répond qu'il n'a que deux solutions pour sortir du building : la sienne et celle des hommes venus le chercher.
Décodage : nouveau choix pour Néo. Soit il suit les instructions pour s'enfuir, soit il se laisse prendre. Détail anecdotique mais amusant, les photos accrochées au mur ont toutes la teinte verte du code de la Matrice.

Néo tente de marcher sur la corniche au bord du vide mais, pris de vertiges, il laisse tomber son téléphone et renonce.

Au pied de l'immeuble Trinity assiste, impuissante, à l'arrestation de Néo, emmené par les Agents.
Décodage : Notez comme l'univers de Néo est enfermé dans une sphère, tandis que Trinity a une vision globale. Métaphore de la situation actuelle où Néo est prisonnier de la Matrice à son insu, contrairement à Trinity.

1.4 L'interrogatoire

Un zoom sur des moniteur de contrôle montre Néo dans une salle d'interrogatoire. On "traverse" un des écrans pour le rejoindre.
Décodage : ce mur d'écrans ressemble fortement à celui de l'Architecte qui sera dévoilé dans l'épisode 2. Il représente les différentes "réalités" déjà vécues par Néo précédemment.

Les 3 agents entrent dans la pièce. L'Agent Smith s'assoit face à Néo et lui présente le dossier contenant toutes ses activités frauduleuses en tant que hacker. Smith propose un marché : effacer le passé criminel de Néo s'il collabore à la capture de Morpheus, un des plus dangereux terroristes recherchés dans plusieurs pays.
Décodage : Les Agents savent évidemment que Morpheus a contacté Néo dans la Matrice. Deux alternatives s'offrent à Néo : le choix d'aider les Agents ou Morpheus.

Le dialogue symbolise les deux alternatives offertes à Néo :

AGENT SMITH : It seems that you have been living two lives. In one life, you are Thomas A. Anderson, program writer for a respectable software company. You have a social security number, you pay your taxes and you help your landlady carry out her garbage. The other life is lived in computers where you go by the hacker alias Neo, and are guilty of virtually every computer crime we have a law for. One of these lives has a future. One of them does not.

La réponse de Néo est explicite.

Il réclame son coup de fil à son avocat. L'agent Smith le menace en lui demandant comment il pourrait téléphoner s'il est incapable de parler.

Et soudainement, la bouche de Néo se transforme jusqu'à disparaître complètement.

Pris de panique, Néo tente de partir. Les 2 Agents le maintiennent sur la table, tandis que le 3e ouvre un petit boîtier contenant une sorte d'émetteur. Sous les yeux terrifiés de Néo, l'appareil se transforme en insecte organique. L'agent lâche la bestiole sur le nombril de Néo, l'animal s'introduit dans son ventre.
Décodage : Devant son refus de coopérer, les Agents prennent la décision de placer un mouchard à l'intérieur de Néo en modifiant la Matrice à leur guise. Ceci leur permettra de remonter jusqu'à Morpheus s'il contacte à nouveau Néo.

1.5 Le mouchard

Néo se réveille en sursaut dans son lit. Il inspecte son ventre, pas de cicatrice. A-t-il fait un mauvais rêve ? Le téléphone sonne. C'est Morpheus.

Morpheus annonce à Néo qu'il est l'élu, celui qu'il cherche depuis des années. Il lui donne rendez-vous au pied d'un pont.

Au point de rendez-vous, Néo voit bientôt une voiture s'approcher. Trinity est à l'arrière, elle ouvre sa porte et le fait monter.
Décodage : Un rideau d'eau coule du haut du pont, symbolisant une nouvelle fois les lignes de code de la Matrice devant lesquelles se tient Néo, incapable de voir au delà de ce "mur". La voiture va littéralement franchir ce rideau et passer de l'autre coté, préfigurant ce que va faire Néo dans la séquence suivante pour découvrir une nouvelle réalité.

La passagère du véhicule, Switch, tient en joue Néo de son revolver. Trinity sort un étrange appareil ressemblant à un gros scanner. Néo proteste, Switch lui dit qu'il n'a qu'à partir s'il ne veut pas se laisser faire. Néo ouvre la portière, s'apprêtant à filer. Mais Trinity le convainc de rester.
Décodage : Encore un choix proposé à Néo, cette fois par Switch qui lui dit "Right now there is only one rule. Our way or the highway".  

Ayant accepté de rester, Néo soulève son T-Shirt à la demande de Trinity. Elle place son scanner sur son ventre et bientôt on voit apparaître sur le moniteur de l'appareil l'insecte-mouchard dans l'estomac de Néo. Trinity déclenche l'aspiration et l'intrus est expulsé d'un Néo tordu de douleur. La bestiole, prisonnière d'une capsule, est balancée hors de la voiture et s'éteint.
Décodage : Le mouchard placé dans Néo a été trouvé puis désactivé. Il n'y a plus de risque que les Agents localisent Morpheus.

1.6 Les pilules du choix

Le groupe arrive devant un hôtel abandonné. Trinity accompagne Néo jusque devant la pièce où l'attend Morpheus. Elle lui conseille d'être honnête dans ses réponses car Morpheus en sait beaucoup plus qu'il ne peut imaginer.
Décodage : le script indique que le N° de chambre dans l'hôtel est le 1313. Ceci n'est pas visible dans la version finale du film.

Néo se dit honoré de rencontrer Morpheus, hacker légendaire. Ce dernier lui retourne le compliment. Morpheus lui demande s'il croit au Destin. Néo répond que non car il n'aime pas l'idée de ne pas contrôler sa vie. Morpheus présente alors le concept de la Matrice.
MORPHEUS : Let me tell you why you are here. You have come because you know something. What you know you can't explain but you feel it. You've felt it your whole life, felt that something is wrong with the world. You don't know what, but it's there like a splinter in your mind, driving you mad. It is this feeling that brought you to me. Do you know what I'm talking about?
NEO : The Matrix?
MORPHEUS : Do you want to know what it is? The Matrix is everywhere, it's all around us, here even in this room. You can see it out your window or on your television. You feel it when you go to work, or go to
church or pay your taxes. It is the world that has been pulled over your eyes to blind you from the truth.
NEO : What truth?
MORPHEUS : That you are a slave, Neo. Like everyone else, you were born into bondage, kept inside a prison that you cannot smell, taste, or touch. A prison for your mind.

Morpheus présente alors l'ultime choix que va devoir faire Néo pour découvrir la Matrice. On ne peut comprendre ce qu'est la Matrice sans l'expérimenter soit-même.

Il propose donc le choix entre deux pilules : la bleue pour s'arrêter là et tout oublier, la rouge pour en savoir plus.
MORPHEUS : This is your last chance. After this, there is no going back. You take the blue pill and the story ends. You wake in your bed and you believe whatever you want to believe. 
You take the red pill and you stay in Wonderland and I show you how deep the rabbit-hole goes.
Remember that all I am offering is the truth. Nothing more.
Néo décide de prendre la pilule rouge.
Décodage : Dans ce plan où Néo fait son choix, les deux images qui se reflètent dans les lunettes de Morpheus ne sont pas identiques. Un indice prouvant que cet événement a déjà pu avoir lieu auparavant avec un choix différent.

Les pilules du choix sont une référence à "Alice au pays des merveilles", livre pour enfants de Lewis Carroll, écrit en 1865. Alice suit un lapin (comme celui tatoué sur Dujour) et doit ensuite boire une potion pour rapetisser ou manger un gâteau pour grandir.


Néo avale la pilule rouge avec un verre d'eau. il est conduit par Morpheus dans la pièce adjacente, remplie de matériel informatique, où s'affairent Trinity, Switch, Apoc et Cypher.

Néo est installé dans un fauteuil au centre de la salle, relié à tout l'appareillage et à un téléphone fixe. On lui pose des électrodes. Morpheus explique que la pilule qu'il a pris est un programme de "traçage" permettant de le localiser. Néo ne comprend rien de ce qui arrive. Cypher lui lance, en guise de boutade :
CYPHER : It means buckle up, Dorothy,'cause Kansas is going bye-bye.
Néo jette un oeil au vieux miroir cassé posé à ses cotés. Alors qu'il regarde son reflet morcelé par la vitre fendue, son image se recompose soudainement. Le miroir paraît à présent comme neuf.
Décodage : Le programme de traque est utilisé pour localiser le corps de Néo hors de la Matrice du présent. 
La vanne de Cypher est une référence au roman "Le magicien d'Oz" (1900), écrit par Frank Baum. Au début du livre, la jeune Dorothée est emportée par une tornade depuis son Kansas natal vers la contrée merveilleuse d'Oz. Il est amusant de noter que par cette référence on nous indique qu'on va quitter le réel pour un monde imaginaire, alors que dans les faits nous sommes sensé faire l'inverse.

Le miroir qui se reforme est une métaphore indiquant que Néo, confus, est en train d'assembler les pièces du puzzle et voit apparaître une nouvelle réalité.


Néo tend le bras pour toucher le miroir, la surface paraît liquide et se déforme. C'est bientôt tout son corps qui est gagné par cette transformation inquiétante. Néo, cramponé à son fauteuil, pousse un cri d'effroi tandis que la caméra plonge dans sa bouche et descend dans sa gorge.
Décodage : Le corps de Néo se "dématérialise", il quitte la Matrice du présent. Le plan du miroir puis celui où l'on tombe dans la gorge sont deux nouvelles références aux oeuvres de Lewis Carroll : "De l'autre coté du miroir" (Alice traverse un miroir) et "Alice au pays des merveilles" (Alice tombe dans un puit).

1.7 Le réveil

Néo se réveille dans une sorte de cuve transparente remplie de liquide. Sa tête est rasée, des câbles perforent son corps en de multiple endroits. Il parvient à se relever et retire douloureusement le tuyau enfoncé dans sa bouche. 

Un large câble est visé dans sa nuque. Affolé, il observe les alentours et découvre des milliers d'autres cuves avec des corps flottant à l'intérieur, assemblées autour de gigantesques tours dans un paysage apocalyptique.

Soudain une machine volante vient planer devant lui. Elle le saisit brutalement à la gorge et dévisse le câble dans sa nuque ainsi que tous les autres, arrachés sans ménagement. La cuve se vide de son fluide, Néo est aspiré et tombe.

Il atterrit dans une eau croupie et commence à se noyer. Un vaisseau vient planer au dessus de lui et lance un grappin qui le saisit et le remonte à bord.
Décodage : Grâce à leurs instruments Morpheus et son équipe sont parvenus à connaître l'endroit exact où se situe le corps de Néo dans le monde du futur. Le programme de "trace" fait en sorte de réveiller Néo dans son incubateur. L'équipe envoie alors une machine, probablement piratée, pour déconnecter Néo et l'évacuer selon un processus sans doute utilisé lorsqu'un individu meurt en cuve. 

A l'intérieur Morpheus l'accueille par un "Welcome to the real world". Néo s'évanouit.
1.8 Nabuchodonosor 

Néo se réveille sur une table d'opération en entendant la conversation entre Trinity et Morpheus.
MORPHEUS : We've done it, Trinity. We found him.
TRINITY : I hope you're right.
MORPHEUS : I don't have to hope it. I know it.
NEO : ... am I dead?
MORPHEUS : Far from it.

Décodage : Le premier plan sur Néo à son réveil le montre la tête à l'envers, symbolique de sa perte de repère et de sa "naissance" dans une nouvelle réalité. Le dialogue souligne la croyance de Morpheus d'avoir trouvé l'élu.

Une longue période passe, durant laquelle Néo est traité médicalement pour reconstruire ses muscles atrophiés et reprendre pied dans la nouvelle réalité. On constate qu'il a un large connecteur inséré dans la nuque.
Décodage : Ayant passé sa vie en couveuse, baigné dans un liquide, le corps de Néo nécessite une rééducation physique.

Quelque temps plus tard Néo, convalescent, Néo s'enquiert de l'endroit où il se trouve. Morpheus lui explique qu'il est dans son vaisseau, le Nabuchodonosor, et que l'année doit être 2199.
Décodage : Nabuchodonosor est une dynastie ayant régné sur l'empire Babylonien et Néo-Babylonien, entre 1000 et 500 avant J.C.

Morpheus décrit son vaisseau comme un croisement entre un aéroglisseur et un sous-marin. La plaque de fabrication du vaisseau indique "Made in the USA / Year 2069".
Décodage : Les USA existaient encore en 2069 lors de la construction du vaisseau. Si l'on en croit la datation fournie par Morpheus l'action se situe environ 200 ans dans le futur par rapport à la Matrice du présent.

1.9 La Matrice

Sur le pont, Morpheus présente le reste de l'équipage à Néo, Mouse, Cypher, Tank et Dozer. Il montre ensuite un ensemble de fauteuils reliés à des consoles et une multitude d'écrans, rappelant celui de l'hôtel abandonné. Il s'agit du Centre principal à partir duquel on hack la Matrice, précise Morpheus. Il invite alors Néo à s'assoir pour lui faire découvrir ce qu'est la Matrice. Morpheus insert un câble de connexion dans l'arrière du crâne de Néo, qui se raidit de douleur.
Décodage : Comme il l'avait annoncé, Morpheus ne peut expliquer à Néo la nature de la Matrice qu'en lui faisant vivre l'expérience par lui-même.

Un décor entièrement blanc occupe tout l'espace, rendant difficile la prise de repères. Néo aperçoit Morpheus, semblant flotter dans le vide. Morpheus lui présente les bases de la réalité virtuelle.
NEO : Right now, we're inside a computer program?
MORPHEUS : Is it so hard to believe? Your clothes are different, the plugs in your arms and head are gone. Look at your hair, you were bald a moment ago.
MORPHEUS : It's what we call residual self image. The mental projection of your electronic self. Wild, isn't it?
NEO : This -- This isn't real?
MORPHEUS : What is real? How do you define real? If you're talking about what you feel, taste, smell, or see, then real is simply electrical signals interpreted by your brain.
Décodage : 1ere étape de la compréhension de la Matrice, déconstruire la réalité en démontrant qu'elle peut être simulée.
Néo y apparaît avec des cheveux et sans aucun des connecteurs qu'il avait précédemment.

Deux fauteuils et un téléviseur sont apparus hors champ. Morpheus continue son discours en présentant la réalité telle que Néo la connait puis montre à travers les images de la TV la véritable situation actuelle sur Terre. La caméra zoom à travers l'écran TV et on découvre un paysage en ruines, plongé dans les ténèbres.
MORPHEUS : This is the world you know. The world as it was at the end of the Twentieth Century. It exists now only as part of a neural interactive simulation that we call the Matrix. You have been living inside a dreamworld, Neo. This is the world as it exists today. 'The desert of the real.'

Morpheus explique qu'au début du 21e siècle, nous avons créé une Intelligence Artificielle qui a rapidement acquis une conscience et est devenue autonome. Nul ne sait qui a commencé la guerre, mais l'Humanité a tenté de survivre en privant les machines de la lumière du Soleil, leur source principale d'énergie. Mais les machines se sont adaptées en découvrant une nouvelle voie pour générer de l'énergie : utiliser celle contenue dans le corps humain. C'est ainsi que notre race, asservie, est aujourd'hui "cultivée" comme une simple ressource. Depuis sa naissance jusqu'à sa mort l'être humain est maintenu en vie dans des incubateurs individuels, la Matrice servant à contrôler son esprit pour qu'il survive longtemps. Une fois décédé il est "recyclé" pour nourrir les nouveaux-nés !
Décodage : 2e étape, montrer la "vérité" à travers des images représentant la réalité.

La démonstration de Morpheus n'étant qu'une représentation dans une TV, ce n'est finalement qu'une copie virtuelle comme l'est la Matrice, une simulation de réalité qui n'est pas LA réalité.


La caméra quitte l'écran TV pour revenir avec Morpheus et Néo dans la simulation de Matrice. Choqué, Néo refuse de croire à cette histoire. Il demande à sortir immédiatement.
NEO : No! I don't believe it! It's not possible!
MORPHEUS : I didn't say that it would be easy, Neo. I just said that it would be the truth.
NEO : Stop! Let me out! I want out!
Décodage : le thème de la "traversée" d'une image, récurrent dans le film, prouve que tout ce qui est présenté comme réel n'en est qu'une représentation.

1.10 La légende

De retour dans le vaisseau, Néo, violemment perturbé par son expérience, vomit avant de s'évanouir. Plus tard Morpheus vient le rejoindre dans sa cabine et s'excuse d'avoir été trop direct. Il raconte ensuite la légende de la Matrice :
MORPHEUS : When the Matrix was first built there was a man born inside that had the ability to change what he wanted, to remake the Matrix as he saw fit.  It was this man that freed the first of us and taught us the truth; as long as the Matrix exists, the human race will never be free.
When he died, the Oracle prophesied his return and envisioned that his coming would hail the destruction of the Matrix, an end to the war and freedom for our people.  That is why there are those of us that have spent our entire lives searching the Matrix, looking for him.
Morpheus annonce à Néo qu'il est persuadé qu'il est l'élu dont parle la légende.
Décodage : introduction du personnage de l'Oracle et de la prophétie décrivant Néo comme le libérateur de la race humaine.

Plus tard, Tank rejoint Néo. Ce dernier remarque l'absence de connecteur dans sa nuque, Tank lui répond que lui et son frère Dozer sont 100% Humain, né hors de la Matrice dans la dernière ville de la race humaine, Zion. Cette cité est cachée près du centre la Terre.
Décodage : Zion (Sion en Français) est le nom de la terre promise dans le mouvement Rastafari, né en Jamaïque et influencé par la Bible. Dans cette croyance la ville de Babylone est le symbole opposé de Zion, où règne la décadence et de la corruption.

1.11 La formation

Tank installe Néo dans un fauteuil pour se connecter à la simulation et apprendre de nouvelles techniques de combat. Depuis son interface Tank "charge" une suite de programmes dans l'esprit de Néo : Jujitsu, Kenpô, etc.

Plus tard, ils sont rejoints par Morpheus. Cela fait 10 heures que Néo reçoit des données, "c'est une machine !" lâche Tank. Néo ouvre les yeux et lance "I know Kung-Fu". Morpheus le défie.
Décodage : allusion au second degré au fait que Néo n'est pas humain.

On retrouve Morpheus et Néo dans la simulation, à l'intérieur d'un Dojo. Il s'agit d'un programme d'entrainement destiné à comprendre comment dépasser les règles élémentaires qui régissent la Matrice.
MORPHEUS : This is a sparring program, similar to the programmed reality of the Matrix.  It has the same basic rules.  Rules like gravity. What you must learn is that these rules are no different than the rules of a computer system.  Some of them can be bent.  Others can be broken.  Understand?
Décodage : l'esthétique très "jeu vidéo" de cette séquence permet de comprendre les mouvements irréalistes qui peuvent être effectués par les humains "libérés" et les Agents dans la Matrice.

Tout l'équipage du vaisseau assiste au combat de Néo, par écran interposé, pour voir comment il se débrouille. Le combat gagne en intensité au fur et à mesure que Néo comprend comment "tordre" les lois de la simulation. Il finit par défier la gravité, en battant Morpheus de vitesse pour lui porter un "coup spécial".
Décodage : Comme dans un Jeu Vidéo, les deux combattants réalisent des mouvements de plus en plus spectaculaires et "surhumains", finissant le combat par un "coup spécial".

Convaincu que Néo est prêt pour la suite, Morpheus réclame à Tank qu'il charge un autre programme, celui de "saut". Les deux se retrouvent dans l'écran blanc de la simulation avant de rejoindre le toit d'un gigantesque building.
MORPHEUS : Let it all go, Neo.  Fear.  Doubt. Disbelief.  Free your mind.
Morpheus prend son élan et saute dans les airs, franchissant une distance incroyable pour retomber sur ses pieds sur l'immeuble d'en face. Néo hésite, il tente de se convaincre qu'il va réussir. L'équipage l'observe sur les écrans de contrôle, Trinity l'encourage à voix basse. Il s'élance et... chute douloureusement au pied du bâtiment, rebondissant comme dans un dessin animé.
Dans le vaisseau les spectateurs sont déçus, Trinity a quitté la pièce.

De retour dans le vaisseau, Néo constate qu'il s'est blessé légèrement.
NEO : I thought it wasn't real. 
MORPHEUS : Your mind makes it real. 
NEO : If you are killed in the Matrix, do you die here? 
MORPHEUS : The body cannot live without the mind.
Décodage : Bien qu'il s'agisse d'une "simulation", Néo s'est tout de même blessé physiquement. L'explication de Morpheus, "Ton esprit le rend réel", permet d'instaurer un enjeu dramatique lors des événements qui se déroule dans la Matrice du présent (celui qui meurt dans la Matrice meurt aussi dans la "réalité"). On peut également y voir une preuve qu'il n'y a finalement pas de différence entre une simulation, la matrice et la "réalité" car elles sont toutes liées.

1.12 Les Agents

Trinity rejoint Néo dans sa cabine, lui apportant son dîner. Devant la porte elle croise Cypher.
CYPHER : I don't remember you ever bringing me dinner. There's something about him, isn't there?
TRINITY : Don't tell me you're a believer now?
CYPHER : I just keep wondering if Morpheus is so sure, why doesn't he take him to the Oracle? She would know.
TRINITY : Morpheus will take him when he's ready.

Plus tard, Néo et Morpheus marchent en pleine ville parmi une foule en costume noir et blanc.
MORPHEUS : The Matrix is a system, Neo, and that system is our enemy. But when you are inside and you look around, what do you see; businessmen, lawyers, teachers, carpenters. The minds of the very people we are trying to save. But until we do, these people are still a part of the system and that makes them our enemy.
You have to understand that most of these people are not ready to be unplugged and many of them are so inured, so hopelessly dependent on the system that they will fight to protect it.
Décodage : Le dialogue entre Trinity et Cypher montre que ce dernier doute des capacités de Néo.

Le monologue de Morpheus indique que les humains connectés à leur insu à la Matrice sont autant de dangers potentiels pour les humains "libérés" : certains sont si dépendants du Système qu'ils se battront pour le protéger. Il y a ici un double sens sur le mot "Système", qui signifie à la fois "Système d'exploitation" de la Matrice, et "Système" au sens large incluant toutes les institutions contrôlant l'être humain dans la vie (Gouvernement, Entreprise et Média).


S'apercevant que Néo est distrait par une belle passante en robe rouge, Morpheus met la simulation en pause. Tout le monde se fige excepté Morpheus et Néo. Il lui demande de regarder à nouveau la femme en rouge, elle s'est "transformée" en Agent.
NEO : This -- this isn't the Matrix?
MORPHEUS : No, it's another training program designed to teach you one thing; if you are not one of us, you're one of them.
NEO : What are they?
MORPHEUS : Sentient programs. They can move in and out of any software still hardwired to their system. That means that anyone that we haven't unplugged is potentially an Agent. Inside the Matrix, they are everyone and they are no one.
We've survived by hiding from them, running from them, but they are the gatekeepers, they're guarding all the doors, holding all the keys, which means that sooner or later someone is going to have to fight them.
NEO : Someone?
MORPHEUS : I won't lie to you, Neo. Every single man or woman who has stood their ground, who has fought an Agent, has died. But where they failed, you will succeed.
NEO : Why?
MORPHEUS : I've seen an Agent punch through a concrete wall. Men have emptied entire clips at them and hit nothing but air. Yet their strength and their speed are still based on a world that is built by rules. Because of that they will never be as strong or as fast as you can be.
Décodage : Notez que Néo se croyait dans la Matrice alors qu'il n'était que dans une simulation de celle-ci. 

On apprend ici que les Agents sont des programmes doués de sensations, pouvant prendre le contrôle de toute personne faisant partie de la Matrice. On ne peut les vaincre car ils maîtrisent complètement les lois de la Matrice, il faut à tout prix les fuir. Sauf pour Néo lorsqu'il aura appris à contourner ces règles.

L'image arrêtée permet de constater que la foule entourant Néo et Morpheus n'est constituée que de jumeaux et jumelles. Peut-être une manière de montrer que chaque être humain est doublement prisonnier des Machines, par le corps et par l'esprit ? En vérité comme il s'agit d'une simulation, son auteur a simplement fait l'économie de créer plus de personnages différents !


1.13 Les Sentinelles

Un appel de Tank signale une alerte urgente, Morpheus quitte la simulation. De retour à son poste, il s'installe au poste de commandes. Un vaisseau allié signale la proche présence de Sentinelles. Ce sont des Pieuvres mécaniques spécialisées dans la recherche et l'élimination des humains.

Le vaisseau stoppe dans une gigantesque canalisation, tous les moteurs sont éteints. Le silence se fait sur le pont principal car les Sentinelles se basent sur le bruit pour repérer leur proie. Tank se prépare à appuyer sur l'EMP, Impulsion ElectroMagnétique qui permet de désactiver tous les circuits électriques dans un rayon proche. C'est la seule arme efficace contre les machines. La menace fini par l'éloigner.
Décodage : La présence des Sentinelles permet d'instaurer une menace physique hors de la Matrice du présent, ce qui fait que le danger est partout pour les humains "libérés".

1.14 Le traitre

Plus tard, dans le vaisseau endormi, Néo surprend Cypher au poste de contrôle en train de surveiller la Matrice. Cypher plaisante :
CYPHER : You know, I know what you're thinking 'cause right now I'm thinking the same thing. Actually, to tell you the truth, I've been thinking the same thing ever since I got here. Why, oh why, didn't I take that blue pill?
Décodage : même s'il l'annonce sur le ton de la plaisanterie, Cypher dit clairement qu'il regrette son choix d'avoir quitté la Matrice.

Cypher lui offre à boire et raconte que ce n'est pas la première fois que Morpheus pense avoir trouvé l'élu. Avant Néo cinq prédécesseurs ont été "réveillé" et sont morts en affrontant les Agents. Néo le remercie et prend congé.
Décodage : Cypher, présenté précédemment comme "non-croyant" en la prophétie, a une bonne raison de douter si l'on en croit sa révélation à Néo. Cinq "élus" ont échoué, pourquoi le 6e serait le bon ?

Dans la Matrice, on retrouve Cypher dînant avec l'Agent Smith dans un restaurant chic. Appréciant les bienfaits de la Matrice, Cypher négocie sa réintégration en son sein, souhaitant tout oublier de ces années passées hors de celle-ci. En contrepartie il offrira aux Agents ce qu'ils cherchent : Morpheus, celui qui détient les codes d'accès à l'infrastructure de Zion.
CYPHER : Ignorance is bliss.
AGENT SMITH : Then we have a deal?
CYPHER : I don't want to remember nothing. Nothing! You understand? And I want to be rich. Someone important. Like an actor. You can do that, right?
AGENT SMITH : Whatever you want, Mr. Reagan. 
CYPHER : All right. You get my body back in a power plant, reinsert me into the Matrix and I'll get you what you want.
AGENT SMITH : Access codes to the Zion mainframe.
CYPHER : I told you I don't know them. But I can give you the man who does.
AGENT SMITH : Morpheus.
Décodage : Cypher est confirmé dans son rôle de "traître" envers les humains. Il préfère une vie d'illusions plutôt que le cauchemar de la "réalité". 

La condition de Cypher pour sa "nouvelle" vie ? être riche et devenir acteur. L'Agent Smith conclut le deal en le remerciant sous son patronyme officiel : Monsieur Reagan.
Décodage : M. Reagan veut devenir un riche acteur dans la Matrice ? Référence directe à Ronald Reagan, ex-acteur devenu Président des USA entre 1981 et 1989.

1.15 Les "potentiels"

L'équipage déjeune dans le Nabuchodonosor, commentant la nourriture insipide. Le jeune Mouse en profite pour se vanter d'être l'auteur de la simulation d'Agent, où Néo a croisé la femme en rouge. Il lui propose de la rencontrer en tête à tête, déclenchant les sarcasmes de ses coéquipiers.

Morpheus arrive et annonce qu'il emmène Néo voir l'Oracle.

On retrouve Néo, Morpheus, Trinity, Switch, Mouse et Apoc dans leur fauteuil de connexion, puis les mêmes dans la Matrice du présent. Toute l'équipe part en route chez l'Oracle. Cypher jette discrètement son téléphone portable allumé dans une poubelle.
Décodage : Cypher contacte les Agents afin qu'ils le suivent et attendent le bon moment pour capturer Morpheus.

En chemin Néo a du mal à appréhender que tous ses souvenirs, sa vie entière n'a été jusqu'ici qu'une illusion. Trinity lui répond que la Matrice ne peut lui imposer qui il est vraiment. Elle dit que l'Oracle lui a prédit des choses, sans en révéler la nature.
Le groupe pénètre dans un building. Arrivé devant la porte de l'appartement de l'Oracle, Morpheus et Néo discutent.
NEO : So is this the same oracle that made the, uh, prophecy?
MORPHEUS : Yes. She's very old. She's been with us since the beginning.
NEO : The beginning?
MORPHEUS : Of the Resistance.
NEO : And she knows what? Everything?
MORPHEUS : She would say she knows enough.
NEO : And she's never wrong.
MORPHEUS : Don't think of it in terms of right and wrong. She is a guide, Neo. She can help you find the path.
NEO : She helped you?
MORPHEUS : Yes.
NEO : What did she tell you?
MORPHEUS : That I would find the One.
Néo rappelle les paroles de Cypher au sujet des 5 "élus" qui ont échoué avant lui, tous sélectionnés par Morpheus. Ce dernier lui répond qu'il avait mal interprété les paroles de l'Oracle mais qu'à présent il est certain de son choix.
Décodage : Vu son âge, l'Oracle aidant la résistance au sein de la Matrice n'est pas un être humain mais un programme.

Morpheus a fait beaucoup d'erreurs avant de "trouver le chemin".


Ils entrent dans l'appartement, accueillis par une femme habillée d'une tenue toute blanche. Elle les attendait et les invite à la suivre dans le salon où quelques enfants, tous vêtus de blanc également, méditent et s’entraînent à modifier la Matrice. La femme les présentent comme étant les autres "potentiels".
Décodage : A l'instar de Néo, ces enfants ont le potentiel pour être libérés de la Matrice.

L'une fait flotter des cubes en l'air, tandis qu'on aperçoit des lapins géants sur un écran de TV.
Décodage : Nouvelle référence au lapin d'Alice au pays des merveilles. Les images sont un extrait du film "Night of the Lepus", dans lequel des lapins génétiquement modifiés sèment la terreur !

Un autre, le crâne rasé comme un moine, plie une petite cuillère par la seule force de sa pensée. Néo s'assoit et converse avec lui.
SPOON BOY : Do not try to bend the spoon. That is impossible. Instead, only try to realize the truth.
NEO : What truth?
SPOON BOY : That there is no spoon.
NEO : There is no spoon.
SPOON BOY : Then you will see that it is not the spoon that bends. It is only yourself.
Néo regarde une cuillère et parvient lui aussi à la déformer.
Décodage : Confirmation que Néo à le potentiel pour maîtriser la Matrice et devenir l'élu, bien que sa future conversation avec l'Oracle l'en dissuadera.

Décodage : Notez la touche d'humour lors de l'arrivée dans le salon. On aperçoit un panneau en bois sur le mur auquel sont accrochés des dizaines de petites cuillères. Faut-il y voir une allusion au fait que tous les événements montrés dans le premier Matrix ont déjà eu lieu plusieurs fois auparavant, comme le dira l'Architecte dans l'épisode 2 ?

1.16 L'Oracle

Néo est invité à rejoindre l'Oracle. Il entre dans la cuisine et découvre une femme terminant la cuisson de ses cookies. Elle se présente et rassure Néo sur le vase qu'il va casser. Interloqué, Néo se retourne et fait tomber un vase posé sur une table. L'Oracle sourit gentiment :
ORACLE : What's really going to bake your noodle later on is, would you still have broken it if I hadn't said anything. You're cuter than I thought. I see why she likes you.
NEO : Who?
ORACLE : Not too bright though.
Décodage : L'Oracle peut prédire l'avenir. Plus précisément, comme on le découvrira dans l'épisode 2, L'Oracle a déjà vécu tous ces événements plusieurs fois. Ayant prédit à Trinity qu'elle tomberait amoureuse de Néo, elle s'amuse du fait que Néo n'a rien compris.

Retournant la question à Néo, l'Oracle lui demande s'il pense être l'élu. Néo lui répond non. 
ORACLE : But you already know what I'm going to tell you.
NEO : I'm not the One.
ORACLE : Sorry, kid. You got the gift but looks like you're waiting for something.
NEO : What?
ORACLE : Your next life, maybe. Who knows? That's how these things go.
Décodage : L'Oracle ne fait que confirmer ce que Néo pensait déjà, elle le conforte dans son refus de croire en lui-même. Il attend vainement des réponses extérieures qui ne peuvent venir que de lui.

L'Oracle annonce que Morpheus croit tellement en Néo qu'il va sacrifier sa vie pour le sauver. Néo aura le choix entre sauver sa vie et celle de Morpheus, l'un d'entre eux mourra. Elle lui offre un cookie pour le réconforter. Néo repart, perplexe, et rejoint Morpheus. Il ne lui dit rien des prédictions de l'Oracle.
Décodage : Un nouveau choix pour Néo. Mais cette fois-ci, il est prévenu à l'avance.
Rappelons qu'en informatique, un Cookie est un moyen de conserver des informations pour les restituer plus tard. L'Oracle a-t-elle transmit à Néo un ensemble de données par ce biais ?



1.17 Le piège

Le groupe est re retour dans le bâtiment, un hôtel abandonné, d'où il vont quitter la Matrice du présent. Cypher semble nerveux. Alors que dans le vaisseau, Tank s'aperçoit que quelquechose cloche dans la Matrice, Néo suit l'équipe en train de remonter les étages pour parvenir au téléphone fixe. Il remarque un chat noir, qui passe deux fois en effectuant le même geste. Il pense au phénomène du déjà-vu, cette sensation d'avoir déjà vécu un événement, et en fait la remarque au groupe.
Décodage : Référence au chat noir portant malheur, héritage d'une croyance du moyen-âge qui faisait de ces chats des incarnations du Diable sur Terre.

Mais Trinity l'alerte : un "déjà-vu" est généralement un bug dans la Matrice lorsque des modifications y sont faites. Immédiatement on entend un bruit d’hélicoptère en haut de l'immeuble, le groupe sent le piège se refermer.  Ils courent rejoindre Mouse dans les étages supérieurs.

Attendant seul près du téléphone fixe, Mouse reçoit l'appel de Tank sur son portable. La ligne fixe a été coupée, il faut fuir ! Mouse ouvre les rideaux, la fenêtre a été remplacée par un mur de briques. Il saisit deux mitraillettes et fait face aux troupes de police qui pénètrent soudainement. Une fusillade s'ensuit.
Décodage : Les Agents ont modifiés la Matrice pour emmurer tout le bâtiment, empêchant toute fuite "physique". Ils ont aussi coupé le seul moyen de quitter la Matrice, la ligne fixe. 

Mouse est rapidement dépassé par le nombre et succombe aux tirs ennemis. Dans le vaisseau on voit son corps subir les impacts de balles. L'écran de contrôle indique qu'il est décédé.
Décodage : confirmation que tout être mourant dans la Matrice mourra dans la "réalité".

Dans la Matrice le groupe constate que les issues physiques ont été condamnées. Morpheus appelle Tank et lui demande un plan complet du building. Il sait que cet appel va les faire détecter, mais c'est le seul moyen de s'en sortir. Pendant ce temps l'Agent Smith, arrivé devant le corps de Mouse, "écoute" le réseau à l'aide de son oreillette. Il reçoit bientôt l'information qu'il attendait, les fuyards sont au 8e étage.

Les policiers et les Agents fouillent tout l'étage, le groupe semble avoir disparu. On retrouve Morpheus, Néo, Trinity, Cypher, Switch et Apoc à l'intérieur des murs, s'accrochant aux tuyaux de plomberie.

Tentant de rester immobile, le groupe ne fait aucun bruit pour ne pas être repéré. Mais Cypher reçoit de la poussière et se met à tousser. Un policier entend le bruit et donne l'alerte.
Décodage : Cypher fait tout son possible pour être repéré par les Agents sans éveiller les soupçons de ses compagnons.

Il tire à travers le mur, Néo réplique avec son arme. Le policier se met à l'abri et soudain il se transforme en Agent Smith. Il revient à la charge et traverse le mur de ses bras pour saisir Néo et tente de l'étrangler. Morpheus, juste au-dessus de lui, prend son élan et se jette sur l'Agent Smith en pulvérisant le mur, libérant Néo.
Décodage : La "prise de contrôle" d'un humain raccordé à la Matrice permet aux Agents de se "téléporter" à volonté dans n'importe quel corps d'un humain non "libéré", comme l'a expliqué Morpheus dans la simulation avec la femme en rouge. Notez que cela n'est pas possible avec un humain ayant été "libéré" de la Matrice, sinon les Agents auraient pris le contrôle de Cypher.

1.18 Le sacrifice de Morpheus

Saisissant l'Agent Smith, Morpheus ordonne aux autres de fuir. Néo veut rester pour l'aider mais Trinity lui saisit la jambe et l'entraîne avec elle et le reste du groupe vers les étages inférieurs, dans une chute vertigineuse à travers les tuyaux. Cypher profite de la panique pour prendre un chemin différent.
Décodage : Réalisation des paroles de l'Oracle, Morpheus se sacrifie pour que Néo puisse s'enfuir.

Morpheus et l'Agent Smith se font face.
AGENT SMITH : The great Morpheus. We meet at last.
MORPHEUS : And you are?
AGENT SMITH : Smith. I am Agent Smith.
MORPHEUS : You all look the same to me.
Un combat brutal s'engage dans l'espace exigu. Mais bientôt l'Agent prend le dessus. Il ordonne aux policiers de maîtriser Morpheus et de le garder en vie.

On retrouve Cypher à l'extérieur du bâtiment, contactant Tank pour qu'il lui indique une sortie, une ligne fixe dans un magasin abandonné. Un peu plus tard c'est Trinity et le reste du groupe qui appelle Tank. Elle prend des nouvelles de Morpheus, Tank répond qu'il est toujours en vie et que les Agents sont en train de l'emmener vers une destination inconnue. Tank propose au groupe de se diriger vers le même téléphone fixe pour s'échapper.

Cypher rejoint le magasin, décroche le téléphone fixe qui sonne, et le voila revenu dans le vaisseau avec Tank. Nerveux, il demande où sont les autres.

1.19 Le miracle

Néo, Trinity, Switch et Apoc parviennent au magasin abandonné. Trinity passe le téléphone à Néo pour qu'il quitte la Matrice du présent.

Mais au moment où Tank va déclencher le programme de "retour"  dans le vaisseau, Cypher se saisit d'une arme et tire. Tank tombe sous le choc. Dozer se précipite sur Cypher mais ce dernier fait à nouveau usage de son arme et tue Dozer.
Décodage : Maintenant que Morpheus est entre les mains des Agents et qu'il est parvenu à rejoindre le vaisseau, Cypher doit se débarrasser du reste de l'équipe pour laisser aux Agents le temps d'interroger Morpheus dans la Matrice.

Cypher prend la place de Tank et répond à l'appel de Trinity. Elle comprend rapidement la situation.
CYPHER : Hello, Trinity.
TRINITY : Cypher? Where's Tank?
CYPHER : He had an accident.
TRINITY : An accident?!
Cypher s'approche lentement du corps "endormi" de Trinity dans le vaisseau, tandis qu'il continue sa conversation avec elle.
CYPHER : You know, for a long time, I thought I was in love with you, Trinity. I used to dream about you... You are a beautiful woman. Too bad things had to work out like this.
TRINITY : You killed them.

Cypher explique qu'il est fatigué de cette lutte sans fin et de ce monde en ruine. Il s'approche de Morpheus tout en continuant sa discussion avec Trinity.
CYPHER : He lied to us, Trinity! He tricked us! If he would've told us the truth, we would've told him to shove that red pill up his ass!
TRINITY : That's not true, Cypher. He set us free.
CYPHER : Free? You call this free? All I do is what he tells me to do. If I have to choose between that and the Matrix, I choose the Matrix. 
TRINITY : The Matrix isn't real!
Cypher se dirige vers Apoc.
CYPHER : Oh, I disagree, Trinity. I disagree. I think the Matrix can be more real than this world. I mean, all I do is pull a plug here. But there, you have to watch a man die.Cypher retire brusquement le connecteur branché sur Apoc, dans la Matrice ce dernier s'éffondre d'un coup. Il est mort.
Décodage : L'argumentaire de Cypher renverse la logique établie par Morpheus. Cypher ne se sent pas "libre" hors de la Matrice puisqu'il continue d'obéir à une autorité. La distinction entre virtualité et réalité lui importe peu. La mort d'Apoc est visuellement plus dramatique dans la Matrice que dans le vaisseau, la virtualité prend l'ascendant sur le "réel".

Cypher tue ensuite Switch de la même manière puis s'approche de Néo.
CYPHER : Don't hate me, Trinity. I'm just the messenger. And right now I'm going to prove it to you. If Morpheus was right, then there's no way I can pull this plug, is there? If Neo is the One, then in the next few seconds there has to be some kind of miracle to stop me. Right? How can he be the One if he's dead?
Cypher saisit le connecteur raccordé à Néo.
CYPHER : You never did answer me, Trinity, when I asked you before. Did you buy Morpheus's bullshit? Come on. You can tell me, did you? All I want is a little yes or no. Look into his eyes, Trinity, those big pretty eyes and tell me the truth. Yes or no.
TRINITY : ... yes.
Tank, gravement blessé mais ayant repris ses esprits, vient de prendre l'arme de Cypher. Il tue Cypher tandis que ce dernier s'exclame "I don't believe it !".
Décodage : Néo est sauvé par Tank à la dernière seconde, au moment où Trinity avoue qu'elle aussi croit en la prophétie. Après le sacrifice de Morpheus, c'est la seconde réalisation des prédictions de l'Oracle.  

Néo et Trinity rejoignent finalement le vaisseau.

1.20 Les Machines

Dans la Matrice du présent, un hélicoptère rejoint un imposant building. L'Agent Brown en descend avec une troupe de policiers d'élite. A l'intérieur on retrouve les Agents surveillant Morpheus. Ce dernier, menotté à une chaise et à qui on a posé des électrodes, est très mal-en-point. L'agent Smith regarde par la fenêtre un paysage de gratte-ciel.
AGENT SMITH : Have you ever stood and stared at it, Morpheus? Marveled at its beauty. Its genius. Billions of people just living out their lives... oblivious.
Décodage : Encore une vue à travers un "écran", le cadre de la fenêtre accentuant la déréalisation du monde. Les Agents tentent de soutirer à Morpheus les précieux "codes d'accès" pour parvenir à Zion, en "sondant" son esprit depuis la Matrice.

L'Agent Smith explique que les machines ont d'abord conçu la Matrice comme un monde parfait, sans souffrance. Les humains connectés l'ont rejeté, cherchant inconsciemment à quitter cet univers suspect en se "réveillant".
AGENT SMITH : Some believed we lacked the programming language to describe your perfect world. But I believe that, as a species, human beings define their reality through suffering and misery. The perfect world was a dream that your primitive cerebrum kept trying to wake up from. Which is why the Matrix was redesigned to this: the peak of your civilization.

L'Agent Smith conclut son speech en décrivant la fin de la civilisation humaine et son remplacement par celui des machines.
AGENT SMITH : Evolution, Morpheus. Evolution. Like the dinosaur. Look out that window. You had your time. The future is our world, Morpheus. The future is our time.
L'Agent Jones entre dans la pièce, signalant qu'ils ont rencontré un problème.

1.21 Réalisation des prophéties

Dans le vaisseau Néo, Trinity et Tank observe Morpheus connecté à la Matrice. Tank explique que les machines tentent de "hacker" l'esprit de Morpheus pour trouver les codes que chaque Capitaine de vaisseau possède. La seule solution est de débrancher Morpheus avant que cela n'arrive. Trinity refuse de le tuer.

Dans la Matrice les 3 Agents sont réunis. Ils ont appris la nouvelle de l'échec de Cypher. L'Agent Smith propose de continuer le plan comme prévu en envoyant les Sentinelles chercher le vaisseau.
AGENT SMITH : Never send a human to do a machine's job.
AGENT BROWN : If, indeed, the insider has failed, they will sever the connection as soon as possible, unless --
AGENT JONES : They are dead. In either case --
AGENT SMITH : We have no choice but to continue as planned. Deploy the sentinels. Immediately.
Décodage : Comment les Machines ont déduit l'échec de Cypher ? Sans doute par le fait qu'il ne les a pas contacté une fois son forfait accompli (tuer tout l'équipage excepté Morpheus).
La conclusion de l'Agent Smith prouve que quelque soit le résultat, les Machines avaient prévu de se débarrasser de Cypher en envoyant des Sentinelles détruire le vaisseau.


Dans le vaisseau, alors que Tank s'apprête à débrancher Morpheus, Néo repense à la prédiction de l'Oracle. Il stoppe Tank dans son geste.
NEO : The Oracle. She told me this would happen. She told me... That I would have to make a choice...
TRINITY : What choice? What are you doing?
NEO : I'm going in.
TRINITY : You can't!
NEO : I have to.
TRINITY : Morpheus sacrificed himself so we could get you out! There's no way you're going back in!
NEO : Morpheus did what he did because he believed that I'm something I'm not.
TRINITY : What?
NEO : I'm not the One, Trinity. The Oracle hit me with that, too.

Tank tente de dissuader Néo mais sa décision est prise. Trinity décide de l'accompagner.
TANK : Neo, this is loco. They've got Morpheus in a military controlled building. Even if you somehow got inside, those are Agents holding him. Three of them! I want Morpheus back, too, but what you are talking about is suicide.
NEO : I know that's what it looks like, but it's not. I can't logically explain to you why it's not. Morpheus believed something and he was ready to give his life for what he believed. I understand that now. That's why I have to go.
TANK : Why?
NEO : Because I believe in something.
TRINITY : What?
NEO : I believe I can bring him back.
...
TRINITY : I'm coming with you.
NEO : No you're not.
TRINITY : No? Let me tell you what I believe. I believe Morpheus means more to me than he does to you. I believe that if you are serious about saving him then you are going to need my help and since I am the ranking officer on this ship, if you don't like it then I believe that you can go to hell, because you aren't going anywhere else.
Décodage : La dernière annonce faite à Néo par l'Oracle vient de se réaliser. Il doit une fois de plus faire un choix, mais cette fois-ci il le fait en toute connaissance de cause. La prédiction faite à Trinity, encore inconnue à ce moment, est également le moteur de sa décision de venir en aide à Néo. 

1.22 Les "sentiments" de l'Agent Smith

Dans la Matrice du présent, l'interrogatoire de Morpheus par l'Agent Smith se poursuit.
AGENT SMITH : Every mammal on this planet instinctively develops a natural equilibrium with the  surrounding environment. But you humans do not. You move to an area and you multiply and multiply until every natural resource is consumed and the only way you can survive is to spread to another area. There is another organism on this planet that follows the same pattern. Do you know what it is? A virus. Human beings are a disease, a cancer of this planet. You are a plague. And we are... the cure.
Décodage : Il est amusant de noter que l'Agent Smith, programme informatique de la Matrice, voit l'Humanité comme un virus détruisant la Terre. Pourtant dans la "réalité" telle qu'elle est présentée, les humains sont quasiment entièrement sous contrôle des machines, donc inoffensifs.

Pendant que dans leur vaisseau, Néo et Trinity s'équipent en armes et s'apprêtent à rejoindre la Matrice, les Agents sont réunis autour de Morpheus et tentent de comprendre pourquoi ils n'accèdent pas aux données qu'ils recherchent. L'agent Smith demande à rester seul avec le captif. Il retire son oreillette et enlève ses lunettes noires.
AGENT SMITH : Can you hear me, Morpheus? I'm going to be honest with you. I hate this place. This zoo. This prison. This reality, whatever you want to call it, I can't stand it any longer. It's the smell, if there is such a thing. I feel saturated by it. I can taste your stink and every time I do, I fear that I've somehow been infected by it. 
I must get out of here, I must get free. In this mind is the key. My key. Once Zion is destroyed, there is no need for me to be here. Do you understand? I need the codes. I have to get inside Zion. You have
to tell me how. You are going to tell me or you are going to die.
Décodage : En retirant ses lunettes comme il l'avait fait lors de son entrevue avec Néo, l'Agent Smith parle avec sincérité. Il dévoile son anxiété et sa colère, ce qui est totalement incompatible avec sa fonction de "programme" informatique créé par les machines dans un but précis. A l'instar des humains "libérés", Smith veut quitter la Matrice. Mais si sa fonction est précisément de réguler la Matrice, que deviendrait-il hors de celle-ci ?

1.23 Mission-suicide

Alors que dans le vaisseau Tank soutient Morpheus, Néo et Trinity se connectent à la Matrice. Ils pénètrent dans le bâtiment où est retenu Morpheus et Néo passe le portail détecteur de métaux. L'alarme retentit, un garde demande à Néo s'il transporte des objets métalliques. Pour toute réponse Néo ouvre son manteau, révélant un arsenal de pistolets et fusils mitrailleurs. Il ouvre le feu et tue les 3 gardes, tandis que Trinity s'occupe du dernier, en train d'appeler des secours.

Des gardes armés sortent de l'ascenseur, le duo enchaîne les mouvements spectaculaires et se débarrasse d'eux.
Décodage : Notez qu'à ce moment précis, aucun des Agents n'est encore au courant de l'intrusion de Néo et Trinity dans la Matrice, ce qui explique qu'aucun d'eux ne prend le contrôle d'un garde.

Les Agents Brown et Jones rejoignent Smith, toujours en tête-à-tête avec Morpheus. L'Agent Smith remet son oreillette et comprend que Néo et Trinity viennent d'entrer dans le bâtiment. Pendant ce temps Trinity arrête l'ascenseur et active une bombe à retardement. Elle rejoint Néo sur le toit de la cabine et s'attache avec lui à un câble retenant l'ascenseur. Néo lance "There is no spoon" puis tire sur le bas du câble, libérant l'ascenseur qui tombe en chute libre tandis que le duo est embarqué vers le haut par le câble.
Décodage : Tirant partie de l'enseignement de Morpheus et de ce qu'il a vu chez l'Oracle, Néo commence à maîtriser les lois de la Matrice.

La bombe à retardement explose au rez-de-chaussée, déclenchant l'alarme dans tout le bâtiment. Les Agents, regroupés autour de Morpheus, comprennent que le duo vient sauver Morpheus. Une nouvelle explosion se fait entendre en haut du bâtiment, le système anti-incendie s'active et arrose toute la salle.

Sur le toit Néo et Trinity affrontent les gardes protégeant l'hélicoptère.

Le pilote prévient par radio qu'ils sont attaqués, aussitôt l'Agent Jones prend le contrôle du pilote.

Néo fait face à l'Agent Jones, il vide son chargeur sur lui mais l'Agent évite tous les tirs. L'Agent se précipite vers Néo, qui crie "Trinity ! Help !".

A son tour l'Agent Jones tire sur Néo. Ce dernier évite les balles de manière incroyable.
Décodage : Néo parvient lui aussi maîtriser les lois de la Matrice.

Touché à la cuisse par une dernière rafale, Néo s'écroule. Il est à la merci de l'Agent Jones qui lance "Only Human". Trinity surgit dans son dos ("Dodge this !") et abat l'Agent. Le cadavre de l'Agent se retransforme en pilote, mort.
Décodage : L'Agent Jones a perdu le contrôle du pilote lorsqu'il s'est fait tuer.

Trinity se demande comment Néo est parvenu à bouger aussi vite qu'un Agent. Il répond qu'il n'est pas encore assez rapide, visiblement. Regardant l'hélico, Néo demande à Trinity si elle peut le piloter. Elle répond "Not Yet". Contactant Tank avec son portable, elle lui demande de lui transférer le programme de pilotage de l'engin. En quelques secondes, Tank trouve le programme et le "télécharge" à Trinity. Le duo monte dans l'hélico.

1.24 La libération de Morpheus

Trinity vient placer l'hélicoptère devant la grande baie vitrée de la salle où est retenu Morpheus. Dans la pièce à coté, les Agents comprennent soudainement ce que Néo a prévu de faire. On le découvre alors derrière une imposante mitrailleuse, il fait feu aussitôt.

Les Agents répliquent avec leur arme mais la force de frappe les submergent.

Morpheus émerge de son état comateux et parvient à se libérer de ses menottes. Il se lève avec difficulté et commence à courir vers l'hélico.

Mais une balle tirée par l'Agent Smith traverse le mur et atteint Morpheus à la jambe. Il chancelle. Néo comprend qu'il ne va pas réussir à sauter.

Néo, attaché par un câble, saute pour sauver Morpheus. Il le rattrape in extremis et Trinity éloigne précipitamment l'hélicoptère.

Mais l'Agent Smith tire sur l'hélico, touchant le réservoir. On aperçoit le carburant s'échapper. Bientôt le moteur s'arrête. L'hélico commence à perdre de l'altitude. Néo lâche Morpheus sur un toit d'immeuble, toujours attaché au câble il assiste à la chute de l'hélico avec Trinity dans la cabine de pilotage. Néo s'accroche au câble. Il est entraîné par l'hélico et glisse jusqu'au bord du toit.

Pendant ce temps Trinity lâche les commandes, attrape le câble et tire dans la fixation pour le libérer. Maintenue par Néo, Trinity échappe de peu au crash de l'hélico dans la facade du building d'en face. L'appareil provoque une onde de choc qui se propage comme une vague, déformant les parois de verre, avant d'exploser.

Projetée par le souffle de l'explosion Trinity vient percuter violemment la vitre de l'immeuble. Elle est saine et sauve.
Décodage : Notez comment Trinity semble fracasser l'écran de cinéma, brisant le "4e mur", le mur imaginaire séparant la scène des spectateurs.

Dans le vaisseau, Tank est époustouflé par ce qu'il vient de voir. "He's the One !"
Décodage : Tank traduit la pensée du spectateur, la confirmation que l'exploit réalisé par Néo prouve qu'il est bien l'élu.

Sur le toit, Néo, Trinity et Morpheus se retrouvent.
MORPHEUS : Do you believe it now, Trinity?
NEO : Morpheus, the Oracle... she told me --
MORPHEUS : She told you exactly what you needed to hear. That's all. Sooner or later, Neo, you're going to realize just like I did the difference between knowing a path and walking a path.
Morpheus contacte Tank et demande où se trouve la sortie. Tank indique un téléphone sur un quai de métro.
Décodage : Néo doute toujours de ses capacités. Morpheus lui annonce que bientôt il aura la révélation lorsqu'il aura saisit la différence entre "connaitre" le chemin et le "parcourir", de la même façon qu'on ne peut appréhender la Matrice qu'en l'expérimentant. 

1.25 La fuite

Sur le toit de leur building, les 3 Agents font le point sur la situation. La "trace" a été complétée, les machines connaissent à présent la position du vaisseau de Morpheus. L'Agent Jones ordonne aux Sentinelles d'attaquer.
Décodage : Morpheus n'étant plus sous leur contrôle, les Machines décident de détruire le vaisseau et ses occupants.

Arrivé sur le quai de métro, le trio s'apprête à quitter la Matrice du présent. Morpheus part en premier, disparaissant sous les yeux de ses collègues lors de son "transfert".

Au loin un clochard assiste à la scène.

Aussitôt l'Agent Smith est mis au courant.
Sur le quai, alors qu'elle attend le coup de fil de Tank, Trinity dévoile à Néo la prophétie de l'Oracle à son sujet.
TRINITY : Neo, I have to tell you something. I don't know what it means or even if it matters but I feel I have to say it. I've never told anyone this before. I think I've been afraid to. When I went to the Oracle, she told me... she told me that I was going to fall in love... But...
Décodage : La prédiction concernant Trinity est qu'elle tombe tombe amoureuse de l'élu.

Mais l'arrivée d'un train interrompt la confidence de Trinity. Elle saisit le téléphone et au moment précis où elle est transférée hors de la Matrice, elle aperçoit au loin l'Agent Smith qui tire sur elle.

Décodage : L'Agent Smith a pris le contrôle du clochard pour attaquer les fuyards.

On retrouve quasiment la même image de Trinity dans la cabine qu'au début du film.

La balle destinée à Trinity détruit le combiné, Néo ne peut plus s'en servir. Trinity, de retour dans le vaisseau, prévient qu'un Agent menace Néo. Elle demande à Tank de la renvoyer sur place, mais c'est impossible car le combiné n'est plus fonctionnel.


1.26 Le duel

Tandis que Trinity espère que Néo prenne la fuite, ce dernier hésite puis se ravise. Il va affronter l'Agent.
TRINITY : What is he doing?
MORPHEUS : He's beginning to believe.

Les deux opposants se font face puis le duel commence. Ils s'élancent tous deux l'un vers l'autre et vident leur arme à feu. Chacun parvient à éviter les tirs de l'autre.
Décodage : Ayant déjà affronté l'Agent Jones sur le toit, Néo sait qu'il ne pourra vaincre un Agent à distance. C'est pourquoi il décide de se jeter sur lui pour lui faire vider son chargeur et provoquer un combat aux poings.

Bientôt ils n'ont plus de munitions. Un combat mano-a-mano brutal s'engage.

Néo parvient à mettre Smith en difficulté. Le combat parait équilibré, Néo brise les lunettes de l'Agent.
Décodage : On retrouve la symbolique des lunettes comme représentation d'un état particulier pour l'Agent, comme lors des interrogatoires de Néo puis de Morpheus.

Mais l'Agent effectue une série de coups spectaculaires qui blessent Néo.
Décodage : Coup spécial façon "jeu vidéo" comme on a pu en voir lors de l'entrainement avec Morpheus.

Dans le vaisseau Trinity observe le corps de Néo encaisser les coups puissants.
TRINITY : Jesus, he's killing him!

Bientôt Smith saisit Néo et le jette hors du quai, sur les rails de métro. Il l'envoi percuter violemment le mur. Néo ne réagit plus, très affaiblit par ces attaques. L'Agent Smith s'apprête à achever sa victime, mais il entend le bruit du train qui s'approche. Il immobilise Néo.
AGENT SMITH : Do you hear that, Mr. Anderson? That is the sound of inevitability. It is the sound of your death. Good-bye, Mr. Anderson.
Décodage : L'Agent Smith va maintenir sa victime pour que le train l'écrase. Notez que le nom de cette rame de métro est "Loop", soit "Boucle" en Français, comme on peut le voir sur l'image ci-dessous. En programmation une boucle est une répétition d'instructions. Smith le confirme par son monologue : l'arrivée de cette "boucle" mortelle est inévitable car c'est ainsi qu'à été programmé la destinée de Néo par les Machines, comme on l'apprendra dans l'épisode 2.


Néo, dans un dernier effort, lâche "My name is Neo". Dans un bond surhumain il se projette avec Smith contre le plafond, se libérant de son étreinte. Une fois retombé au sol Néo effectue un nouveau saut incroyable et se rétablit sur le quai, laissant Smith seul sur les rails. Il est happé par le train avant d'avoir pu réagir.
Décodage : Néo endosse son identité, rejetant son patronyme de "Anderson" de la Matrice du présent. Il a vaincu un Agent dans un affrontement direct.

Néo se dirige vers la sortie. Le train s'arrête, l'Agent Smith en sort, ses lunettes sont intactes. 
Décodage : Smith s'est "régénéré" en prenant le contrôle d'un nouvel hôte.

1.27 La mort de Néo

Dans le vaisseau Tank perd la trace de Néo.
Décodage : Depuis qu'il a pleinement pris la mesure de son rôle et a abandonné son ancienne identité, Néo parvient à être indétectable au sein de la Matrice.

Une alarme retentit, des Sentinelles sont en approche, à quelques minutes du Nabuchodonosor. Morpheus donne l'ordre de mettre en charge l'EMP. Trinity prévient qu'ils ne pourront utiliser cette arme avant que Néo ne soit revenu dans le vaisseau.
Décodage : L'utilisation de l'EMP provoque l'arrêt de tous les systèmes électriques et donc la mort des personnes connectées à la Matrice depuis le vaisseau.

Dans la Matrice du présent Néo vole un portable à un passant. Il contacte Tank et demande la sortie la plus proche. Pendant ce temps le passant s'est transformé en Agent Smith et se met en chasse.
Décodage : En s'étant fait repéré par le propriétaire du téléphone et en appelant le vaisseau, Néo est détecté immédiatement par les machines.

Une course poursuite s'engage dans les rues de la ville. Tank trouve finalement une issue pour Néo, la chambre 303 d'un Hôtel proche. Néo échappe de justesse aux 3 Agents lancés à ses trousses, qui prennent le contrôle de toutes les personnes qui assistent à la course du fuyard.
Décodage : Lors de la course-poursuite, à l'intérieur de l'appartement, une très brève vision d'un écran TV montre ce qui semble être un personnage de la série "Le Prisonnier". Rappelons que dans cette série anglaise des années 60, un membre des services secrets ayant donné sa démission se retrouve captif d'un village mystérieux dont il ne peut s'échapper. Une allusion directe au statut de Néo.

Pendant que Néo tente de rejoindre la sortie, les Sentinelles arrivent sur le vaisseau. Les machines commencent à découper la coque.

Néo arrive près de l’hôtel, toujours guidé par Tank au téléphone portable. Les Agents sont à ses trousses. Smith reconnaît les lieux (il s'agit de l'hôtel où se trouvait Trinity au tout début du film).
Décodage : l'Agent Smith sait où se trouve le téléphone fixe que cherche Néo. Il va donc le devancer.

Tandis que les Sentinelles ouvrent la coque du vaisseau et s'introduisent à l'intérieur, Néo court vers son objectif dans les couloirs de l'hôtel. Il évite les tirs de l'Agent Brown en se précipitant dans la chambre 303. Mais l'Agent Smith est là qui l'attend. Il tire. Néo recule sous le choc. Smith vide son chargeur à bout portant.

Dans le vaisseau, Trinity assiste à la mort de Néo, alors que les Sentinelles ravagent le pont supérieur. Les écrans de contrôle montrent que Néo a cessé de vivre, Déboussolé, Morpheus s'apprête à activer l'EMP.

Dans la Matrice Brown s'approche du corps de Néo.
AGENT BROWN : He's gone.
AGENT SMITH : Good-bye, Mr. Anderson.

1.28 Résurrection

Tandis que les lasers des Sentinelles atteignent la salle, Trinity chuchote à l'oreille de Néo.
TRINITY : Neo, please, listen to me. I promised to tell you the rest. The Oracle, she told me that I'd fall in love and that man, the man I loved would be the one. You see? You can't be dead, Neo, you can't be because I love you. You hear me? I love you!

Trinity embrasse Néo.

Sur le moniteur on constate que les fonctions vitales de Néo se réactivent. Il revient à la vie.
Décodage : La prophétie de l'Oracle s'accomplit pleinement lorsque Trinity déclare ses sentiments. 

C'est à ce moment que le récit ouvre clairement une nouvelle interprétation possible des événements. Si l'on reste sur une lecture "mystique", la foi de Trinity déclenche la résurrection miraculeuse de Néo. 
Mais si on se base sur une approche rationnelle, nous savons que ce qui se passe à cet instant dans le vaisseau n'est pas logique. C'est la confirmation qu'il ne s'agit pas de la réalité. C'est la démonstration que, à l'instar de cette représentation factice du Présent qu'est la Matrice, l'univers présenté comme réel par Morpheus n'est qu'une simulation, située dans l'Avenir. Trinity n'est qu'un programme transmettant des données, par son baiser, pour permettre au "programme" Néo d'acquérir une maîtrise encore plus grande de la Matrice du Présent et lui permettre de vaincre définitivement les Agents Smith, Brown et Jones.

1.29 L'élu

Dans la Matrice du Présent, Néo se relève péniblement et observe les 3 Agents au bout du couloir. N'en croyant pas leurs yeux, ces derniers dégainent et tirent.

Néo, dans un geste de maîtrise absolue, fait face aux balles et les arrête. Elles restent suspendue dans les airs, Néo s'approche calmement, prend une balle et l'observe un instant. Il la laisse tomber, toutes les autres tombent par terre à cet instant.
Décodage : La mutation finale de Néo a eu lieu. Il est mort, abandonnant définitivement son ancienne identité, pour renaître en élu. Il découvre ses nouveaux "pouvoirs", sa maîtrise des lois physiques œuvrant dans la Matrice.

Dans les explosions et le chaos ambiant du vaisseau, Morpheus, Tank et Trinity regardent le miracle s'accomplir sur leurs écrans de contrôle.

Néo accède à une vision du code de la Matrice à l'intérieur de celle-ci.
Décodage : l'élu a "décodé" la Matrice du présent, il visionne littéralement ses lignes de programmation.

L'Agent Smith se précipite sur Néo et l'attaque. Mais ce dernier anticipe tous ses coups, sans même le regarder.
Décodage : Comme il peut lire le code, Néo connaît à l'avance tous les mouvements du programme Smith.

Néo donne un puissant coup qui projette Smith à l'autre bour du couloir. Les deux autres Agents sont paralysés par l'incompréhension, incapables de réagir devant la tournure des événements. Smith se précipite vers Néo, mais se dernier plonge et disparaît en lui.
Décodage : Néo infiltre le programme Smith.

L'Agent Smith se retourne vers ses 2 collègues. Il est parcouru de spasmes, se déforme et finit par exploser.
Décodage : Ayant accédé à la source du code de Smith, Néo l'a détruit de l'intérieur.

Néo apparaît à la place de Smith, en état de contrôle total. Lentement il s'étire, déformant le décor puis attend les Agents Brown et Jones.
Décodage : Néo parvient à présent à modifier son environnement proche.

Brown et Jones se regardent et choisissent de fuir.
Décodage : Les machines ont compris l'inutilité d'un affrontement direct avec Néo.

Dans le vaisseau Trinity rappelle que les Sentinelles sont à quelques secondes de les tuer. Néo se précipite vers le téléphone fixe et quitte la Matrice du présent.

Morpheus déclenche l'EMP. Les Sentinelles sont détruites instantanément.

Néo ouvre les yeux, il est vivant. Trinity l'embrasse.

1.30 Erreur Système

On retrouve le même écran d'ordinateur qu'au début de l'aventure. Une nouvelle opération de "traçage" a lieu, sur un appel de Néo. Mais il s'adresse directement aux Machines.
NEO : Hi. It's me. I know you're out there. I can feel you now. I imagine you can also feel me. You won't have to search for me anymore. I'm done running. Done hiding. Whether I'm done fighting, I suppose, is up to you.
Décodage : Notez que la date du log est le 18 Septembre 1999, soit un peu plus d'un an et demi après le début de l'histoire (19 février 1998).
La Matrice du Présent se situe donc à la fin du XXe siècle. La Matrice du Futur, celle dans laquelle se trouve le vaisseau Nabuchodonosor, se déroule à la fin du XXIIe siècle (2199 environ).


Tandis que Néo continue son speech à destination des Machines, la trace est interrompue par un message d'erreur système.
NEO : When I used to look out at this world, all I could see was its edges, its boundaries, its rules and controls, its leaders and laws. But now, I see another world. A different world where all things are possible. A world of hope. Of peace. I can't tell you how to get there, but I know if you can free your mind, you'll find the way.
Décodage : Néo a provoqué l'erreur pour empêcher d'être repéré par les Agents. Il parvient donc à faire bugger la Matrice. 

La caméra zoome lentement à travers le code de la Matrice et ressort par le téléphone utilisé par Néo dans la Matrice du présent.

Néo sort de la cabine téléphonique, au milieu d'une foule anonyme qui  vaque à ses occupations sans se préoccuper de lui. Il chausse des lunettes noires tandis que la caméra prend de plus en plus de distance et s'élève dans le ciel, jusqu'à une vue aérienne de toute la ville. Néo surgit alors, volant tel Superman.
Décodage : Néo adopte un style très proche de celui des Agents, les lunettes noires notamment, pour ne pas être détecté par les Machines. Il prouve que les lois physiques en vigueur n'ont plus de prise sur lui.