mardi 23 décembre 2014

Une étude sereine de la timeline Terminator


La sortie prochaine au cinéma d'un nouvel épisode de la saga Terminator, toute salopée, est l'occasion de réviser dans quel merdier on est. A force d'envoyer dans le passé toutes sortes de cyborgs et de Kyle Reese, de triturer le Destin et de reprogrammer des Schwarzy, difficile aujourd'hui d'avoir une vision chronologique claire des événements.
Et tout cela devrait se compliquer encore plus d'ici quelques mois, avec l'arrivée sur nos écrans de Terminator Genisys qui semble vouloir revisiter l'oeuvre de fond en comble.

Il nous semblait donc opportun, voire capital, voire pourquoi-pas-on-se-fait-chier-en-ce-moment, de faire le point et tenter, foufou que nous sommes, d'établir un document de référence comme nous l'avions fait pour Matrix, poil à la Terminatrix. C'est ce précieux rapport que vous vous apprêtez à dévorer.

Comme d'hab les lignes qui suivent contiennent un max de SPOILERS concernant les films Terminator, Terminator 2: Judgment Day, Terminator 3: Rise of the Machines et Terminator Salvation.




La particularité de la quadrilogie est de tenir toute entière sur un paradoxe temporel inexpliqué, car inexplicable. En effet si on étudie la trame du premier Terminator on s'aperçoit qu'un détail met à mal tout le concept.
Avant de créer une "boucle temporelle" dans laquelle Kyle Reese devient le père de John Connor, il existe forcément une ligne temporelle "originelle" lors de laquelle le premier Terminator et Kyle Reese ne sont pas encore revenu en 1984. Dans cette version Sarah Connor ne rencontre pas Kyle Reese, pourtant elle donne naissance à John qui devient le leader de la Résistance lors de la guerre contre les Machines.
Bref, comme dirait Doc Brown, C'est le bordel dans le continuum espace-temps !

Dès lors on constate qu'il existe à la base deux futurs différents, l'un avec un John Connor né de père inconnu, l'autre avec un John Connor ayant Kyle Reese pour géniteur. Les choses vont se compliquer à chaque nouvel épisode, créant de nouveaux paradoxes et bouleversant des événements clés comme la date du début de la guerre contre Skynet.
Le plus extraordinaire est que, avec tous les événements décrits dans la saga, tous les "John Connor" ont un destin identique : devenir le leader des humains luttant contre Skynet !

Concrètement la saga débute ainsi (cliquez pour agrandir) :
Avant l'intervention dans le temps les dates ne peuvent être certifiées à 100%. Il faut se baser sur les infos délivrées dans le premier Terminator, informations qui ne sont véritablement valables que jusqu'à l'arrivée du T-800 et de Kyle Reese. Par la suite leurs agissements modifient forcément le futur.
On sait donc que Sarah est née en 1966, qu'elle aura un fils en 1985 d'un père inconnu, Kyle Reese n'étant pas encore remonté dans le temps dans cette ligne temporelle originelle. En 1997, probablement à la même date que dans T1, la guerre contre les Machines débute. Puis en 2029 ou 2030 (impossible de savoir précisément avec les infos données dans le film) la boucle temporelle s'enclenche avec le premier envoi du T-800 et de Kyle Reese.


La première série d'événements se déroule en 1984, dans Terminator. Admirez-moi ce casting 3 étoiles :
Le T-800 en 1984
Sarah Connor en 1984
Kyle Reese en 1984
Le combat pour le futur de Sarah et Kyle se déroule ainsi (cliquez pour agrandir) :
Dans ce premier opus, Sarah Connor a 18 ans en 1984 lorsque les ennuis commencent. D'après les quelques dates qu'on peut apercevoir dans le film, l'action se déroule en Mai. John serait conçu durant ce mois (la nuit au Motel, la seule fois où sarah et Kyle couchent ensemble), il naîtra donc en février 1985.
Kyle Reese précise aux flics qu'il a combattu dans l'Unité Perry entre 2021 et 2027. John Connor lui a confié la photo de sa mère Sarah, photo prise en novembre 84, lorsque Sarah part pour le Mexique à la fin du film. C'est cette même photo qu'on voit brûler lors de l'attaque d'un Terminator dans un abri de la résistance, à une date indéterminée.


La seconde salve se déroule en 1995, dans Terminator 2: Judgment Day. Y'a toujours des cadors au casting :
Le T-800 en 1995
Le T-1000 en 1995
Sarah Connor en 1995
Miles Dyson en 1995
John Connor en 1995
La libération de la Destinée Humaine se joue ici (cliquez sur agrandir) :
Sachant que lors du premier Terminator, Reese avait précisé que la machine à voyager dans le temps avait été détruite après son utilisation par la résistance, ce second voyage intervient soit plus tôt, soit d'une autre machine à voyager.
La date de naissance de John est indiquée dès l'arrivée du T-1000 lorsque ce dernier consulte sa fiche signalétique dans la voiture du flic qu'il vient de tuer : il a 10 ans en 1995. La conclusion de T2, après la mort de Dyson et la destruction du siège de Cyberdyne Systems et des puces des T-800, repousse la date du jour du jugement à une date indéterminée. On peut même imaginer que dans cette nouvelle ligne temporelle la guerre contre les machines est évitée : paradoxe ultime puisque dans ce cas aucun des événements décrits dans les films n'ont eu lieu, par conséquent la guerre va arriver quand même !
On prend un cachet d'aspirine et on continue.


Lors du troisième voyage dans le temps en 2004 (Terminator 3: Rise of the Machines), les gros soucis commencent. Le casting perd des plumes :
Le T-850 en 2004
John Connor en 2004
Kate Brewster en 2004
Général Brewster en 2004

Le T-X en 2004
Le retour du Destin implacable et son terrible Jour du Jugement  (cliquez pour agrandir) :
A cause des tâcherons de scénaristes tout est décalé par rapport à T2. La tombe de Sarah Connor indique 1959-1997 et John dit au début du film qu'il avait 13 ans lors de sa première rencontre avec le Terminator ! Soit il débloque de la tête et ne se souvient plus exactement de l'age qu'il avait en 1995, soit les événements ont eu lieu en 1998 mais c'est impossible vu la date de la mort de Sarah, soit John avait effectivement 13 ans en 1995.
Si on veut conserver cette année 1995 comme celle où se situe l'épisode précédent John est donc né en 1982 et non plus en 1985, les événements du N°1 se déroulent 9 mois plus tôt, en 1981, et Sarah avait donc probablement 22 ans et plus 18 car elle est née en 59 et plus en 66. Quel bordel !
Une nouvelle machine a voyager dans le temps a été utilisée en 2032 pour envoyer le T-X, sans doute la même dont se sert Kate pour envoyer le T-850 après qu'il ait tué John, son mari. Elle l'avait rencontré, enfant, la veille des événements de T2. Ils se retrouvent 9 ans plus tard en 2004 lors des événements de T3.
John, apprenant la date de sa mort de la bouche de son futur tueur le T-850, devrait logiquement tout faire pour l'éviter et par là même créer un nouveau paradoxe temporel (un de plus).


La dernier Terminator en date, Terminator Salvation, place l'action uniquement en 2018. Il n'y a même plus de voyage temporel ! Heureusement le casting reprend un peu de couleur. On n'en dira pas autant du scénar :
John Connor en 2018
Marcus Wright en 2018
Kyle Reese en 2018

Kate Brewster en 2018
Le T-800 en 2018. Waow c'te gueule !
Les événements du passé influent sur le futur, et inversement (cliquez pour agrandir) :
Salvation inverse le principe de la saga puisque ce ne sont plus des voyageurs temporels du futur qui débarquent dans notre présent mais un condamné à mort ayant fait don de son corps à la science qui se réveille 15 ans plus tard, en pleine guerre contre les machines. C'est lors de ce film qu'on découvre les premiers T-800 (avec un schwarzy tout en synthèse) et que notre "ressuscité" miracle s'avère être un prototype mi-homme mi-cyborg mijoté par Skynet. C'est aussi, et surtout, la première rencontre entre Reese et Connor. Au lieu de le rencontrer vers 2027, John le sauve dès 2018. En effet, Sarah lui ayant indiqué le nom de son géniteur dans ses enregistrements laissé à son intention, John n'a qu'une idée en tête depuis le début de la guerre en 2004 : trouver et protéger son futur père.
Ceci modifie le destin de Kyle (et hop! paradoxe +1), comme il l'avait d'ailleurs pressenti dès le premier Terminator de 1984. Lorsqu'il tente d'expliquer à Sarah qu'il vient du futur, Kyle parle d'un futur "possible", selon un point de vue du présent, indiquant qu'ils sont en train de changer ce "présent".
Notez que Kyle Reese est probablement né au début des années 2000, il doit avoir entre 15 et 17 ans au moment des événements de ce T4.


To be continued avec Terminator Genisys...