mercredi 28 janvier 2015

La suite imaginaire de Ghostbusters

Who you gonna call ? un scénariste !

Le cas qui nous préoccupe présentement n'est pas désespéré. Contrairement à nos précédentes analyses ou réécritures de scripts, Ghostbusters 2 n'est pas l'insulte que fut Prometheus, la trahison Terminator 3 ou la bavure Alien 3, encore moins la merdasse molle nommée Prélogie Star Wars.
La suite du génialissime Ghostbusters est simplement une déception. Malgré le charme du trio Murray/Aykroyd/Ramis, l'histoire n'est guère passionnante, la dynamique comique s'écroule à la moitié du film et des séquences hors sujet crééent la confusion. Voila comment on passe d'une des meilleures comédies fantastiques du 20e siècle à une mièvre suite.

A l'occasion des 30 ans de l'épisode fondateur du phénomène et après la triste nouvelle de la disparition d'Harold Ramis alias Egon, nous nous sommes attelés à la réhabilitation de la suite de Ghostbusters. Un épisode II totalement remanié et par conséquent imaginaire, façon fanfic.
Ce synopsis n'est qu'une humble proposition, il n'a pas d'autres buts que de fantasmer sur une suggestion de point de vue différent. Vous y retrouverez certaines des séquences originales qui fonctionnent bien dans le vrai Ghostbusters II, triturées pour incorporer une intrigue différente qu'on espère plus poilante, plus intéressante, plus spectaculaire.

Loué soit Gozer le Destructeur, que Zuul nous sanctifie !





Notes d'intentions :
Il s'agit donc de reprendre notre fameuse équipe de quatre zigotos et leurs amis Dana (la fiancé impossible) et Louis (le loser victime). Les caractères des héros sont déjà définis : Peter Venkman est le comique futé de la bande, Raymond Stantz le naïf sympa, Egon Spengler le scientifique "nerd", Winston Zeddemore l'homme d'action.
Le coté "feelgood movie" doit absolument être conservé : pas de drame trop sérieux, nous sommes dans une comédie fantastique. Ces deux derniers termes impliquent deux choses évidentes : le coté "fantastique" doit être soutenu par des séquences spectaculaires d'effets spéciaux et le commentaire satirique des événements doit amener un humour léger sans tomber dans la parodie.


Ghostbusters 2
Synopsis (v. 1.3)

2.1 Raymond Stantz et Winston Zeddemore, sirènes et gyrophares allumés avec la bagnole Ghostbuster, l'Ectomobile, filent à travers la ville dans une après-midi calme. Ils arrivent devant une maison d'un quartier de New-York. Ils se précipitent à l'intérieur en "tenue de travail" de chasseurs de fantômes. Une mère les accueille, inquiète. Ils discutent de la "'mission" : bientôt on comprend qu'il s'agit d'un goûter d'anniversaire pour enfants. Les gamins finissent par se foutre de leur gueule, les Ghostbusters sont ringards !

2.2 Plus tard dans la soirée, dans la librairie Occulte de Raymond, les deux compères désabusés remettent leur équipement au placard, on s'aperçoit qu'il s'agit de faux en carton. Ils sont rejoint par Egon Spengler. Tous trois discutent du procès que leur a intenté la ville de New-York suite aux événements du premier film. Tout leur matériel leur a été confisqué, y compris les redoutables Armes à Proton. Les quatre amis vivent dans l'attente de leur jugement, qui traîne depuis des années. Pendant ce temps des clients bizarres font des demandes loufoques : un type louche en imper et lunettes noires vient demander si la librairie à une section "adulte", une vieille dame revient pour la centième fois demander comment entrer en contact avec Zuul et Gozer, un homme visiblement énervé vient réclamer le remboursement d'un ouvrage appelé "Retrouver son ex par la magie".
Winston se demande où est Peter, Raymond répond qu'il tourne son émission de télé pour le câble.

2.3 Peter Venkman est en plein tournage de son talk-show sur les phénomènes paranormaux, "World of the Psychic". Les invités sont bidons : un illuminé a écrit un livre affirmant qu'un complot d'extraterrestres ayant pris la forme de pigeons vise à dominer le monde (Peter : "Je le savais !"). Pendant que l'auteur déblatère un speech halluciné incompréhensible, en feuilletant le livre Peter s'aperçoit qu'il n'est composé que de photos de pigeons prises par le gars. Il coupe sèchement son invité puis se tourne, tout sourire, vers la deuxième invitée.
C'est une ado qui prétend pouvoir faire de la télékinésie. Elle fixe intensément un mug sur la table, passé de longues secondes rien ne bouge. Devant l'échec de sa tentative, elle affirme lire les pensées. Elle regarde Peter intensément, qui reste stoïque, puis après un long silence hurle "PIZZA !". L'auteur du livre sursaute et tombe de sa chaise, avant de fuir le studio. Peter regarde la jeune femme et dit calmement en faisant "non" de la tête : "Pigeon." Elle fond en larmes, visiblement perturbée. Peter, la raccompagne hors-champ en lançant "On remercie Carrie". Il termine l'émission seul en plateau, faisant bonne figure face au désastre et donnant rendez-vous pour un prochain numéro.
Peter engueule son producteur qui ne trouve que des tocards. Peter, qui a vécu une véritable aventure surnaturelle, est dépité car plus personne ne vit d'authentiques expériences "fantastiques".

2.4 La nuit, dans le sous-sol désert d'un musée de New-York. Des sculptures et peintures sont stockées ici, immobiles dans le silence. Un gardien de nuit passe tranquillement, promenant sa lampe-torche sur les œuvres. Bientôt une étrange lumière orange attire son attention, elle sort d'une grande caisse en bois de 3 mètres de haut, frappée d'un logo particulier d'un pays de l'Est.
Un murmure d'outre-tombe se fait entendre. Le gardien s'approche de la caisse, d'où s'écoule une matière visqueuse (le slime). Il entrouvre le couvercle lentement et est brutalement happé à l'intérieur, laissant échapper un bref cri de surprise. Le slime est aspiré lentement dans la caisse, le couvercle se replace tout seul sur la caisse.

2.5 Le jour suivant Dana Barrett arrive à l'aéroport de New-York, elle rentre d'une tournée et dit au revoir a ses collègues musiciens. Elle prend un taxi pour rentrer chez elle.

2.6 Plus tard le procès a lieu contre les ghostbusters après les différentes catastrophes du premier film. Toute l'équipe se retrouve avec les témoins : Dana, Janine et Louis. On découvre l'avocate de l'accusation, très agressive envers les Ghostbusters, qui les accuse d'avoir sciemment organisé l'explosion de leur QG puis la destruction d'un immeuble et de ses alentours. L'assistant du Maire fait remarquer que depuis ces événements, plus aucun phénomène paranormal n'a eu lieu à New-York, la ville a porté plainte pour destruction de biens publics.
Les ghostbusters et les témoins répondent confusément et mettent un joyeux foutoir : Dana explique qu'au contraire ils ont sauvé la ville, Raymond accuse l'assistant du Maire, Egon tente une explication "scientifique" très complexe qui perd l'audience, Peter essaie de draguer la Juge, Louis remercie les ghostbusters de ne plus être un chien. Le public se marre, l'avocate est très énervée, le juge ordonne le report de la séance.

2.7 A la sortie du palais de justice, Peter surprend Dana. On découvre que les deux ont vécu quelques temps ensemble avant que Dana ne finisse par mettre fin à leur relation. Ils restent "bons amis", Peter blaguant sur le fait que Dana ne l'a pas remplacé depuis leur séparation et que lui non plus, malgré toutes ses prétendantes. Ils rejoignent Raymond, Egon et Winston dans un café.
Bientôt Louis Tully et Janine Melnitz les rejoignent. Ils sont en couple. L'ex-comptable est encore plus lunatique depuis son expérience surnaturelle dans le premier film, Janine le surveille jour et nuit car il est sujet a beaucoup de phobies. Voyant l'état de Louis, Dana avoue qu'elle aussi fait parfois des rêves étranges depuis les événements dramatiques qu'elle a vécue. Egon leur propose de venir passer quelques analyses dans son cabinet, il officie en effet dans un petit labo de recherche sur le comportement humain.

2.8 Plus tard, dans le musée les assistants installent un immense tableau dans une galerie, sous les yeux de la conservatrice en chef. On aperçoit la caisse en bois d'où est sorti le tableau, avec le logo vu précédemment. La peinture grandeur nature représente un grand aristocrate du moyen-âge tenant une dague d'une main et une coupe de vin de l'autre, posant d'une manière menaçante sur un trône immense. Un paysage lugubre apparaît en arrière-plan, par les fenêtres du château. La conservatrice observe la peinture, subjuguée par sa puissance évocatrice. Un assistant pose une étiquette au bas du tableau : "Seigneur Vigo - 1606-1699 - Auteur inconnu".

2.9 Egon est dans son labo, il réalise avec son assistante des tests psychologiques sur des enfants. Derrière un miroir sans tain ils observent une petite fille seule dans une salle vide. On lui apporte un paquet cadeau. Elle l'ouvre et trouve un adorable chaton, Egon enclenche tout un tas d'appareils électroniques pour mesurer l'émotion et les sentiments de la fillette, Il ordonne ensuite de retirer le chat et d'amener le second test. Un nouveau paquet est amené à l'enfant. Elle l'ouvre précipitamment et découvre des souris blanches. La gamine pousse un cri d'effroi. Egon parait satisfait. Pendant cette expérience loufoque on comprend que l'assistante est amoureuse d'Egon, mais lui, toujours taciturne, ne s'est aperçu de rien.

2.10 Dana, Louis et Janine arrivent au Labo et parlent de leur troubles. Ceux de Dana sont des visions de paysages moyenâgeux lugubres : un château perdu dans la brume, un village médiéval sous les flammes. Louis a développé de multiples phobies suite a son expérience : il a peur des chiens, des éclairs, du chamallow, des restaurants, bref, tout ce qui lui rappelle sa transformation en Vinz, le démon "Maître des Clés". Egon promet de faire des recherches, aidé par Raymond et ses bouquins ésotériques.
Pendant ce temps on voit une seconde expérience se dérouler dans le labo, sans entendre le son : dans la pièce vide un petit garçon regarde un poste de télé et parait amusé, mais au fur et à mesure il devient de plus en plus terrifié sans qu'on ne voit jamais quelles images sont montrées à l'enfant.

2.11 Plus tard, Peter rejoint Dana alors qu'elle termine une répétition avec un orchestre, elle joue du violon. Ensemble ils partent pour une visite du musée. Parmi les visiteurs qui observent tranquillement les œuvres d'art, Peter continue son numéro de drague nonchalante sur Dana. Bientôt ils arrivent devant la peinture de Vigo, qui semble suivre des yeux les visiteurs. On s'aperçoit que du "slime" suinte très légèrement de derrière le tableau. Dana est comme hypnotisée par le portrait. Mal à l'aise, elle confit une sensation de déjà-vu à Peter. Le paysage en arrière-plan dans le tableau semble correspondre à ses "visions" de cauchemar.

2.12 Le soir on retrouve Egon et Raymond qui font des recherches dans la librairie. Ils reçoivent la visite de Peter, qui leur parle de la révélation de Dana. Rapidement les deux experts dressent un historique de Vigo à partir des livres de Raymond. Ils découvrent des représentations picturales confirmant les visions de Dana, Vigo est présenté comme une sorte de monstre sanguinaire aux pouvoirs terrifiants.

2.13 Les Ghostbusters se réunissent : Egon a pour objectif de récupérer tous ses appareils confisqués par la Justice pour aller étudier le tableau dans le musée. Peter et Winston se chargent de cette mission tandis que Raymond et Egon continuent d'étudier l'historique.

2.14 Peter et Winston déboulent dans le poste de police où est conservé leur matériel. Ils font un numéro pour embobiner les flics et parviennent à récupérer l'équipement des Ghostbusters en se faisant passer pour des membres des Services Secrets en mission spéciale pour analyser l'équipement confisqué. Ils font peur aux policiers en disant que les Collisionneur de Positrons contiennent des éléments nucléaire hautement instables (ce qui n'est pas faux !).

2.15 En pleine nuit les 4 Ghostbuster s'infiltrent dans le musée. Ils commencent par "scanner" discrètement les œuvres avec leurs outils. Ils découvrent le "slime", la matière visqueuse. Egon en fait un prélèvement.
Au dehors on découvre Louis en pyjama. Il fait une "crise" de somnambulisme et se retrouve devant le musée, "attiré" par l'influence maléfique de Vigo. Louis murmure "Seigneur Vigo".

2.16 Dans le musée les Ghostbusters étudient le tableau de Vigo. Les mesures réalisées sont spectaculaires. Rapidement des phénomènes paranormaux se multiplient : une statue grecque s'anime, un cheval fou "sort" d'une peinture, les ghostbusters paniquent et les détruisent avec leurs armes à proton, occasionnant de sérieux dégâts aux alentours !

2.17 Une voiture de police fait sa ronde devant le musée et découvre Louis, complètement halluciné par le "spectacle", Tandis qu'il l'arrête les policiers voient le foutoir dans le musée, les décharges lumineuses des armes protoniques et les explosions. Tout le monde est embarqué par les flics.

2.18 Un nouveau procès à lieu, cette fois pour vol de pièces à conviction et destruction d'œuvres d'art. Les Ghostbusters font face à la même avocate agressive que précédemment. Le pot de "slime" d'Egon et les armes à proton sont amenés comme éléments à charge contre les récidivistes. Les 4 héros tentent de se justifier mais ils sont pris pour des fous. Le ton monte entre l'accusation et la défense, provoquant des réactions sur le slime.
Hors d'elle, l'avocate promet de les mettre en taule pour 100 ans, se vantant d'avoir le record de condamnations dans le pays. Peter tente une vanne qui énerve encore plus l'avocate. Elle sort la photo des derniers condamnés qu'elle a envoyé à la chaise électrique, menaçant Peter de la même sentence devant le public outré. Cette démonstration haineuse fait bouillir le slime, qui surgit hors du pot et éclabousse l'avocate et sa photo. L'influence surnaturelle du slime déclenche l'attaque des deux spectres qui surgissent de la photo et s'en prennent à la foule à coups d'arcs électriques. C'est la panique dans le palais de justice, le public s'enfuit, l'avocate "engluée" de Slime se planque, le juge réclame en hurlant une suspension de séance. Pendant ce temps les Ghostbusters récupèrent leurs armes et parviennent à capturer les 2 fantômes des anciens criminels, au prix d'une nouvelle séquence de destruction intense !

2.19 Plus tard, les Ghostbusters sont convoqués chez le Maire. Celui-ci, en campagne pour sa réélection, ne veut pas qu'on lui refasse le coup d'une apparition de Bibendum chamallow géant dans sa ville. Il donne l'autorisation "officieuse" de résoudre le problème "discrètement", malgré les réticences de l'adjoint.

2.20 Egon est rejoint par ses acolytes dans son labo. Lui et Raymond ont effectué des tests sur le prélèvement du slime, après les événements dans la salle du procès. Ils présentent leur conclusion à leur 2 compères : cette matière est dotée de pouvoirs, elle se nourrit des émotions humaines et réagit aux stimulations positives et négatives. Devant le scepticisme de Peter et Winston, Raymond saisi le pot de slime et se met à l'insulter copieusement. La matière réagi comme lors du procès, jaillissant de son pot en bouillonnant de "rage". Puis Raymond s'empare d'un grille-pain qu'il enduit de quelques gouttes de Slime. Il allume la radio, la chanson Country entraînante diffusée a un effet comique sur le toaster, qui se met à sautiller au rythme de la musique. Peter demande s'ils ont testé d'autres effets, plus "personnels"... le sourire gêné d'Egon en dit long sur son "expérimentation".
Raymond annonce qu'ils doivent tout faire pour aller étudier la source du "slime" dans le musée et trouver un moyen d'arrêter son évolution, ce n'est qu'une question de temps avant que Vigo se libère.

2.21 Le lendemain matin, dans l'arrière boutique de la librairie de Raymond, ce dernier avec l'aide d'Egon met la touche finale à une amélioration des armes "Proton Pack". Suite à leur étude du slime ils expliquent à Peter et Winston que comme le slime réagit au son ils ont ajouté une fréquence sonore "anesthésiante" au flux des armes. Cela devrait leur garantir le succès pour détruire la source du slime, lorsqu'ils pénétreront dans le musée.
Pour réaliser leur plan ils ont besoin d'une personne de confiance qui pourra s'infiltrer de jour dans les lieux, eux étant empêchés d'approcher du musée par décision du tribunal. Elle pourra alors se laisser enfermer à l'intérieur et leur ouvrir en pleine nuit.
Raymond, Egon et Winston se tournent lentement vers Peter, qui fini par comprendre : il doit convaincre Dana.

2.22 On voit Dana entrer dans le musée puis se rendre aux toilettes pour s'y cacher. Le plan est en marche.

2.23 La nuit, dans le musée, Dana avance prudemment dans les couloirs vides. Elle prend moult précautions pour ne pas se faire repérer par un éventuel gardien de nuit. Mais bientôt elle entend une plainte lugubre qui la terrifie. Elle se met à courir à toute vitesse sans précaution pour aller chercher les Ghostbusters.
On s'aperçoit que le hurlement plaintif vient du tableau de Vigo, qui émet une lumière orange, le personnage peint se déforme comme s'il voulait sortir de la toile, mais il reste prisonnier et crie son impuissance.

2.24 A l'extérieur les 4 Ghostbusters en tenue de "travail" se faufilent maladroitement pour arriver vers une porte de secours derrière le musée. Avec leur accoutrement et leur matos encombrant ils peinent à rester discrets. Dana fini par leur ouvrir, paniquée. Ils entrent précipitamment. Dana informe les Ghostbusters du bruit étrange qu'elle a entendu.

2.25 Pendant ce temps on retrouve Janine et Louis dans leur appart. Janine couche Louis, toujours dans un état second après sa crise. Elle lui parle gentiment comme à un bébé et lui laisse une veilleuse pour qu'il s'endorme, puis quitte la chambre pour aller regarder la télé. Elle ne s'aperçoit qu'une lumière orange filtre soudainement dans l'encadrement de la porte de la chambre. Louis, possédé, baigne dans un halo de lumière. Il ouvre soudainement les yeux, d'où émane un faisceau lumineux.

2.26 Suivant ses appareils de mesure, Egon mènent le groupe dans les sous-sols du musée. Winston se met à hurler de frayeur lorsqu'il croit distinguer un fantôme parmi les œuvres stockées à la remise. Il fait sursauter tout le monde, mais il ne s'agit que d'une statue antique.
Ils finissent par arriver dans un cul-de-sac, devant un vieux mur de briques décrépi. Les appareils de mesure s'affolent, Egon confirme que la source de slime est derrière. Alors que les 4 Ghostbusters s'embrouillent pour trouver la meilleure solution pour contourner l'obstacle, Dana les surprend tous en faisant un trou dans le mur à l'aide d'un extincteur. Ils passent par l'ouverture.

2.27 A l'extérieur on voit Louis, toujours dans sa crise, les yeux crachant toujours un faisceau lumineux, arriver devant l'entrée du musée. Il fait face à la grande porte d'entrée principale, fermée. Après un long temps de réflexion dans le silence, il comprend que rien ne se passe et se décide enfin à faire le tour en partant lentement vers l'arrière du bâtiment.

2.28 Descendant par une vieille échelle métallique, le groupe et Dana arrivent dans un grand tunnel souterrain. Raymond reconnait l'ancienne voie de métro désaffectée, aujourd'hui abandonnée. Ils parviennent sur le quai et entendent le bruit typique d'une rivière. Ils s'approchent et constatent que l'ancienne voie est emplie d'un véritable torrent de slime bouillonnant qui s'écoule rapidement, le niveau est presque au bord du quai. Les Ghostbusters et Dana sont estomaqués par cette découverte !

2.29 Louis arrive devant le tableau de Vigo, ce dernier agité de soubresauts déformant la matière. Louis se place lentement face au tableau, soudain il lève les bras vers Vigo et un gigantesque rayon lumineux orange les relie. Louis, secoué de tremblements spectaculaires, reçoit le flux d'énergie dans tout son corps.

2.30 Penché au bord du quai, Egon tente d'utiliser un de ses appareils bizarres, un genre de sonde, et le plonge dans la rivière de slime. Il est extatique lorsqu'il lit les mesures qu'il reçoit. Les autres l'observent, inquiets. Bientôt quelque chose semble tirer la sonde de l'appareil vers le fond. Egon résiste, puis appelle à l'aide. Winston le retient, puis tous les autres tentent d'empêcher la chute d'Egon. Brutalement les 5 héros tombent dans la rivière et disparaissent !

2.31 Louis est inconscient au pied du tableau de Vigo, à présent inerte. Un gardien de nuit arrive et le réveille. Affichant un regard mauvais, Louis se remet sur pied. Ses yeux prennent une teinte orangée, Le gardien le tient en joug avec son arme et s'apprête à signaler l'intrus à ses collègues par talkie-walkie. Mais Louis/Vigo saisit un vase et l'assomme avant qu'il ait pu parler. Louis/Vigo se dirige ensuite vers la sortie du musée.

2.32 Peter ouvre un œil. Il est allongé sur un siège antique, style Romain. Deux jeunes femmes ressemblant traits pour traits à Dana, habillées en tuniques de l'antiquité lui apporte des corbeilles de fruits. Peter s'aperçoit qu'il est lui aussi habillé en Romain, avec une toge blanche. Le décor est fait de colonnes antiques, nous sommes dans un Atrium. Un petit orchestre de musiciennes au loin joue de la musique classique calme. Les deux serveuses se placent de chaque coté de Peter, en souriant malicieusement. L'atmosphère est comme dans un rêve, au ralenti. Peter saisit une grappe de raisin en riant. Il regarde les musiciennes et on s'aperçoit qu'elles ressemblent toutes à Dana. La musique devient soudainement affreusement dissonante. Peter se sent mal à l'aise et recrache ses raisins. Il tourne alors la tête vers les deux beautés et soudain elles ont le visage de Louis ! Peter pousse un cri.

2.33 Egon se retrouve dans son labo, dans la salle où il étudiait les enfants au début du film. Il est habillé comme un petit garçon bien propret. Un énorme paquet cadeau est au centre de la pièce. Egon jette un œil au miroir teinté qui reflète son image, il se sent angoissé comme s'il passait un examen. Tout paraît disproportionné dans la pièce, même les sons sont déformés, Egon a la taille d'un gosse. Il se dirige vers le cadeau, aussi haut que lui. Il perçoit des ombres derrière le miroir sans tain, des chuchotements. Il murmure "Papa ?". Une voix féminine grave sortie d'un haut-parleur lui ordonne d'ouvrir le cadeau (Egon : "Maman ?!"). Maladroitement il défait le nœud du paquet, qui s'ouvre en deux pour laisser apparaître l'assistante d'Egon en tenue de Bunny sexy. Elle murmure un "Egon !" très sensuel, qui résonne en écho dans la salle. Egon écarquille les yeux, son front en sueur ! Il pousse un cri.

2.34 Winston est dans une jungle, habillé comme un soldat durant la guerre du Vietnam. Armé comme un commando, il coure dans la végétation luxuriante, semblant vouloir échapper à un poursuivant invisible. Essoufflé, Winston se planque au pied d'un grand arbre, les bruits d'animaux s'entendent au lointain, sous un soleil de plomb. Il observe l'horizon mais ne décèle rien. Soudain une ombre furtive passe dans les feuillages devant Winston. Il s'approche lentement, son fusil en joug. Arrivé à quelques mètres, Winston écarte lentement la végétation avec la pointe de son fusil. Il découvre Raymond, habillé en Bibendum Chamallow, les mains en l'air pour se rendre. Winston lui fait signe de sortir de sa cachette, mais rapidement Raymond semble grandir à vue d’œil. Winston tombe en arrière devant Raymond qui continue de grandir démesurément, et qui semble s'en excuser comme s'il n'y pouvait rien. Raymond dépasse bientôt la cime des arbres ! Tandis qu'un pied de Raymond se soulève comme pour l'écraser, Winston pousse un cri.

2.35 Le groupe se réveille dehors au petit matin, sur les bords du fleuve "Hudson River" dans New-York. Groggys, les 5 héros comprennent qu'ils ont été victimes d'hallucinations après leur plongeon dans le slime. Ils reprennent leurs esprits, incapables de savoir comment ils sont arrivés là.

2.36 Les Ghostbusters et Dana se précipitent pour avertir le maire de leur incroyable découverte dans les sous-sols de New-York. A la marie ils croisent Janine qui les cherchaient désespérément pour les prévenir de la disparition de Louis.

2.37 Louis/Vigo se balade dans l'avenue devant Wall Street. Il tente vainement d'effrayer les passants mais son physique ne provoque pas d'affolement. Lorsqu'il s'en prend à une fillette en lui faisant "bou !" et en montrant ses yeux rougeoyants, la petite lui donne un coup de pied dans le tibia qui le met par terre. Se relevant péniblement, Louis/Vigo s'aperçoit qu'il est tombé devant la célèbre statue du taureau de Wall Street. Un rayon lumineux transfert Vigo dans son nouvel hôte, autrement plus impressionnant. La statue du taureau s'anime brusquement, provoquant la panique dans la foule. Louis gît à terre, "libéré" de l'emprise de Vigo. il voit le taureau Vigo détruire les bagnoles et les buildings dans l'avenue.

2.38 L'Ectomobile Ghostbusters fonce à travers les rues de New-York, sirène hurlante, et arrive à Wall Street. Les héros suivent les traces de destruction du taureau Vigo. Les passants courent dans le sens opposé. Parvenus au Rockefeller Center, les Ghostbusters assistent, médusés, au déchaînement de destruction de la statue maléfique.

2.39 Les 4 Ghostbusters se présentent fièrement devant Vigo, avec leurs tenues de travail et leurs armes, tandis que Dana gare leur voiture. Peter interpelle Vigo d'un "Les gars, ce soir je veux bouffer un bon steak de vache". Vigo se tourne vers eux, furieux. Le combat s'engage, chacun des ghostbusters usant de son "Proton Pack" pour tenter de capturer la statue de taureau qui évite les flux avec agilité. Après une bataille acharnée qui entraîne l'anéantissement de plusieurs façades d'immeubles, les 4 héros parviennent à coincer la statue avec leurs 4 faisceaux protoniques. Vigo se débat vigoureusement. Egon donne l'ordre d'augmenter la puissance. Le son des ondes va crescendo, prenant au fur et à mesure le bruit caractéristique de guitares électriques saturées. Arrivés à pleine puissance les Ghostbusters ont du mal à maîtriser leurs engins, on dirait des hard-rockeurs jouant des solos de guitares avec du larsen ! Finalement Vigo est vaincu dans une explosion de lumière et de son. La statue retombe, inerte. Un grand silence s'installe, les Ghostbusters s'approchent avec précaution. Puis, voyant que rien ne bouge, se retournent vers la foule et crient victoire. Les passants exultent, Dana les applaudit.

2.40 Mais rapidement une onde de choc parcoure les rues. calmant instantanément la joie du public. Un grondement se fait entendre, des bouches d'égouts le Slime jaillit brusquement ! Partout dans la rue on voit les gens, les voitures, les monuments, les bâtiments, aspergés de Slime.
Bientôt la célèbre statue d'Atlas du Rockefeller Center, recouverte de Slime, crépite de lumière et s'anime. Vigo s'est réincarné ! Les gens affolés hurlent et courent dans tous les sens, c'est le chaos ! Sur l'Ectomobile Ghostbuster couverte de slime, Slimer le fantôme bouffe-tout du 1er épisode, surgit du logo "Ghostbusters" !

2.41 Atlas/Vigo étire lentement ses 14 mètres de hauteur comme s'il se levait du lit, puis recommence à détruire le décor. Menaçant la foule paniquée, il descend l'avenue de Broadway. Suivant des yeux la lente démarche de la statue géante, Egon annonce à ses amis qu'avec tout ce slime négatif, Vigo est à présent invulnérable à leurs armes.

2.42 Vigo marque un temps d'arrêt, il regarde l'horizon. Il pousse un cri de joie et se met en route vers son objectif. Winston observe à son tour, monte sur le toit d'une camionnette et comprend le but de Vigo : il aperçoit au loin la Statue de la liberté sur son île. Vigo va en prendre le contrôle !
Tout semble perdu, les héros sont dépités. Dana demande ce qu'est exactement ce "slime". Raymond réexplique la théorie de la matière chargée en "émotion". Dana réfléchit et dit que s'ils parviennent à la Statue avant Vigo avec du slime chargé "positivement" en quantité suffisante, les ghostbusters pourront la contrôler et vaincre. Le groupe se met en route.

2.43 Tandis qu'on voit la statue d'Atlas se diriger lourdement vers son objectif, on voit les Ghostbusters avec l'aide des pompiers de New-York récupérer le slime depuis la "rivière" dans le métro abandonné.
Puis, sous le contrôle du maire, les Ghostbusters font attacher une cuve de slime sur un hélicoptère. Les 4 héros prennent place à bord, Dana se met au volant de l'Ectomobile et annonce qu'elle part chercher Louis. On voit l'hélico décoller vers "Liberty island".

2.44 Pendant ce temps Vigo continue sa lente progression vers la Statue de la liberté. Il arrive à "Battery Park". Au loin on voit l'île de la Liberté, sur la rivière Hudson. Louis surgit et interpelle Vigo/Atlas, le menaçant verbalement. Vigo stoppe sa progression, il s'apprête à écraser Louis mais Janine arrive et le secours de justesse en le poussant par terre.
Tandis que l'immense statue d'Atlas se prépare à écraser les 2 tourtereaux, tombés au sol, surgit l'Ectomobile conduite par Dana qui fonce dans Vigo. Déséquilibré, il chute lourdement à terre. La voiture est hors d'usage mais Louis et Janine sont sains et saufs. Dana les emmène en lieu sûr, Vigo/Atlas se relève péniblement tandis qu'à l'horizon on voit l'hélico des 4 héros parvenir sur l'île de la Statue de la liberté.

2.45 Armés de pulvérisateurs pour jardins, Peter, Egon, Raymond et Winston ouvrent les portes latérales de l'hélico et commence à asperger la tête de la Statue de la Liberté. Ils aperçoivent Vigo/Atlas, debout sur une grosse péniche de tourisme, qui avance vers eux sur les eaux de la rivière. Winston hurle qu'ils n'auront pas le temps d'enduire toute la Statue, il faut détacher la cuve directement sur elle ! Winston et Raymond s'empressent de défaire les cordes qui arriment la cuve à l'hélico, Peter demande au pilote de se placer au dessus de la Statue puis lance l'ordre de couper le dernier lien : la cuve chute lourdement sur la couronne et une grosse quantité de slime dégouline sur la Statue. Egon allume un gros ghettoblaster posé sur le siège arrière de l'hélico puis brandit un mégaphone pour amplifier le son de la musique Country.

2.46 Alors que Vigo/Atlas prend pied sur l'île, la Statue de la liberté commence à bouger sous les effets combinés du slime et de la musique. Haute de ses 93 mètres, la Statue de la liberté prend vie. Du haut de leur hélico les Ghostbusters assistent, médusés, à la scène dantesque : Vigo tente de prendre le contrôle en libérant son flot d'énergie lumineux sur la Statue de la liberté, mais rapidement il s'aperçoit qu'il ne parvient pas à se "transférer". La Statue de la liberté baisse la tête vers Vigo, soulève pesamment sa jambe et écrase d'un coup sec l'Atlas qui disparaît dans un hurlement de terreur de Vigo.
Dans l'hélico les Ghostbusters exultent, ils ont gagné !

2.47 On assiste à l’atterrissage de l'hélico dans une avenue dévastée de New-York. Les 4 héros sont accueillis par une foule en délire qui scande "Who you gonna call ? Ghostbusters !". Le maire affiche un large sourire tandis que son adjoint contemple les dégâts, dépité. Dana, Louis et Janine rejoignent les héros, tous saluent le public sous une ovation joyeuse.

2.48 Pendant le générique de fin on voit les différentes apparitions des Ghostbusters dans les médias après leurs exploits, sur les plateaux de télé, dans les journaux, etc. On voit aussi Dana, Louis et Janine interviewés. Ils posent aux cotés d'autres célébrités, signent des autographes dans la rue, participent à de grands événements sportifs en tant qu'invités Stars. Ce zapping se termine par l'inauguration du musée après sa reconstruction, où la conservatrice dévoile un tableau géant des 4 héros en présence du maire.